Un pont sur l’eau trouble

Mon septième roman vous emmène sur les bords de l’estuaire de la Loire, entre Saint-Nazaire et Pornic. Vous y découvrirez ses paysages, entre construction navale et conchyliculture, à travers une belle histoire d’amour et de résilience.

Où trouver Un pont sur l’eau trouble ?

Format numérique : 2,99 €

ASIN : B08WJKT1LS

Format papier : 19 €

330 pages – ISBN 9798702883533

Service presse

Vous êtes chroniqueur·se ou blogueur·se littéraire, booktubeur·se ? Pour bénéficier d’un service presse, me contacter ou rendez-vous sur SimPlement.

estuaire de la loire roman un pont sur l'eau trouble lynda guillemaud

Résumé

Ariane, brillante ingénieure en construction navale, revient dans sa région natale après 16 ans passés au Japon. Alors qu’elle traverse le pont de Saint-Nazaire, elle découvre un homme sur le parapet. Il est 6h du matin et Hadrien s’apprête à sauter dans l’estuaire de la Loire.

À 36 ans, Ariane a donc décidé de tout quitter pour revenir en France auprès de ses parents. D’abord, elle veut oublier l’échec de sa vie sentimentale et réaliser son rêve : travailler aux Chantiers de l’Atlantique pour construire les plus grands paquebots du monde.

Mais il n’est pas évident de retrouver sa place au sein d’une famille qu’on a quittée au sortir de l’adolescence, ni de reprendre ses marques dans le secteur de l’industrie navale. Pourquoi son jeune frère Alexis lui en veut-il donc autant ? En succombant aussi au charme de son nouveau patron, ne risque-t-elle pas de commettre les mêmes erreurs qu’au Japon ?

Pendant qu’Ariane se débat ainsi avec sa nouvelle existence, sa route croise et recroise celle d’Hadrien, comme s’il s’agissait d’un signe du destin.

Depuis longtemps, j’avais envie d’écrire un roman dans lequel le Serpent d’Océan de Saint-Brevin-les-Pins jouerait un rôle.

Lynda Guillemaud

Pour cela, elle a choisi une histoire d’amour et de résilience pleine d’espoir et d’optimisme. Les personnages de ce roman sont tous marqués par la vie : Ariane, l’héroïne, ses parents qu’elle n’a pas revus depuis l’adolescence, son jeune frère dont elle ne comprend pas l’hostilité, mais aussi Hadrien, le pêcheur qu’elle empêche de sauter du pont dès son arrivée à Saint-Nazaire, son amie d’enfance Chloé et même son nouveau chef, Raphaël.

L’estuaire de la Loire à l’honneur

Le fil conducteur du roman est donc la rencontre entre Ariane et Hadrien. Brisés par un amour malheureux, chacun à leur manière, ils tentent ainsi de se reconstruire. Cette histoire explore aussi les méandres des relations familiales et notamment les liens entre les parents et leurs enfants devenus adultes.

L’autrice s’interroge sur ce qui forge le ciment d’une famille ? Comment retrouve-t-on sa place au sein de la fratrie après une longue absence qui a forcément creusé des fossés ?

Installée depuis octobre 2019 sur les lieux du roman, Lynda Guillemaud avait aussi envie de rendre hommage à ses nouveaux paysages quotidiens. Des chantiers navals de Saint-Nazaire aux hauteurs de Pornic, de la pointe Saint-Gildas au Serpent d’océan de Saint-Brevin-les-pins, en passant par la zone conchylicole de La Plaine-sur-Mer, ce roman permet de découvrir les multiples visages de l’estuaire de la Loire et du pays de Retz.

Un pont sur l’eau trouble est enfin un hommage aux paysages changeants de l’estuaire de la Loire, à travers notamment la construction navale et la pêche.

Les lecteurs en ont dit…

J’ai TOUT aimé dans ce roman : d’abord l’histoire, les histoires, les personnages, les dialogues, l’atmosphère, le cadre.

J’ai aussi adoré rire avec Ariane et Chloé : leurs délires d’amies colocataires sont communicatifs.

Mais j’’ai adoré pleurer avec Hadrien : son histoire personnelle est bouleversante.

Enfin, j’ai adoré flâner en bord de Loire, admirer le Serpent d’Océan, sentir les parfums iodés et le vent sur mon visage.

Anne

D’abord, c’est une très belle histoire, touchante. Les personnages sont émouvants, pas du tout stéréotypés. On se sent aussi proche de l’héroïne, on vibre avec elle. La famille Parot a ses failles aussi, cachées derrière les apparences. Personne n’est parfait ni lisse. (…) Bref, j’ai passé un bon moment avec ce roman et je n’ai qu’un regret, c’est qu’il soit déjà fini…

Véronique

Une belle histoire avec ce qu’il faut de secrets, de drames, de manipulations, de rebondissements et surtout de paysages bretons qui font rêver.

J’ignorais aussi que le titre du livre était le titre d’une chanson célèbre de Paul Simon, interprétée par Simon et Garfunkel. Une très belle chanson aussi.

Catherine

Un récit de vie fort, intense avec des touches de douceur. Un très bon cocktail de lecture. Je recommande.

ClaireH

Bon roman, très agréable à lire, romance en filigrane, ni mièvre ni trop délurée.

J’aime le contexte « près de chez moi » c’est un peu comme si la connaissance des lieux créait une connivence un peu particulière entre le lecteur et l’histoire.

Nathalie T.

close

On reste en contact ?

Rejoignez mon infolettre spéciale lecteurs et lectrices et découvrez gratuitement les premiers chapitres de tous mes romans. Vous aurez également accès à un roman court complet ! Et en plus, vous aurez de mes nouvelles chaque mois.