Catégories
Écriture & organisation

Comment trouver des bêta-lecteurs ?

Dans le processus d’écriture d’un livre, l’auteur n’est pas seul. Lorsqu’il est édité par une maison d’édition, il est accompagné par un éditeur ou une éditrice. Son rôle est de l’aider à améliorer son texte et à le sublimer. En auto-édition, l’auteur n’a pas ce soutien et il est alors important de s’entourer d’un ou plusieurs bêta-lecteurs. Ces lecteurs ou lectrices (qui n’ont rien de stupide, hein !) jouent un rôle crucial en fournissant des commentaires constructifs et objectifs sur votre manuscrit. Mais comment trouver ces précieux alliés ? Voici différentes stratégies pour identifier et trouver les bons bêta-lecteurs afin d’améliorer la qualité de votre livre.

Définissez votre bêta-lecteur idéal

N’importe qui peut être bêta-lecteur ou bêta-lectrice, mais vous devez néanmoins fixer une liste de critères pour déterminer ce que vous cherchez. Certains auteurs auront besoin d’une lecture fine et très détaillée, d’autres attendront plutôt un avis d’ensemble sur l’intrigue, les personnages ou le scénario.

Ce que vous pouvez attendre d’un bêta-lecteur

Certaines qualités sont indispensables chez un bêta-lecteur :

  • il doit être honnête et impartial pour donner son avis sans jugement ;
  • il doit pouvoir donner un avis constructif, mais sans « faire à votre place » (c’est le défaut de beaucoup d’auteurs qui sont aussi BL : « moi, à ta place, j’aurais rédigé comme ci ou j’aurais rendu ce personnage ainsi »… sauf que c’est vous l’auteur, pas lui) ;
  • il doit être bienveillant, mais suffisamment critique pour souligner ce qui ne va pas.

Ensuite, vous pouvez identifier les caractéristiques que vous recherchez en particulier, par exemple si vous souhaitez une personne expérimentée en bêta-lecture ou dans le genre littéraire dans lequel vous écrivez. De plus en plus d’auteurs confient aussi leurs manuscrits à des lecteurs « sensibles » pour vérifier par exemple qu’il n’y a pas d’incohérences concernant des maladies, des handicaps ou des situations gênantes pour certaines personnes.

Mon expérience avec la bêta-lecture

Personnellement, j’aime bien avoir plusieurs bêta-lecteurs dans deux grandes catégories :

  • des « simples lecteurs » qui vont plutôt me faire part de leurs réactions, de leur intérêt, de leur expérience de lecture avec mon livre ;
  • des « techniciens », souvent eux-mêmes auteurs, qui vont avoir un regard plus technique sur mon écriture, les procédés narratifs, l’intrigue, les personnages…
trouver bêta-lecteurs manuscrit auteur
Le manuscrit annoté par ma bêta-lectrice pour Le Sang des Lumières

Pour un roman historique, j’ajoute en plus l’œil d’un historien ou d’une personne qui maîtrise bien la période. Les bêta-lecteurs « lambda » sont les plus faciles à recruter, mais il faut aussi savoir les sélectionner. En effet, il arrive que certaines personnes en profitent pour lire gratuitement des livres.

Protégez votre travail

Sans être paranoïaque en déposant votre manuscrit avant de l’envoyer aux bêta-lecteurs, assurez-vous néanmoins de l’intégrité de votre équipe. Vous pouvez leur faire signer un accord de confidentialité avant de partager votre manuscrit avec eux. Personnellement, je ne vais pas jusque-là, mais je m’assure que les personnes sélectionnées comprennent l’importance de respecter les droits d’auteur.

J’insère aussi en début de fichier un rappel concernant la propriété intellectuelle et demande aux bêta-lecteurs de ne pas divulguer ou réutiliser tout ou partie du texte qui leur est proposé. Ce n’est certes pas très sécurisé, mais c’est aussi une question de confiance. C’est d’ailleurs pour cela que j’aime bien conserver mes BL d’un roman à l’autre, s’ils sont d’accord bien entendu.

Les pistes pour trouver des bêta-lecteurs

Exploitez votre réseau personnel

Vous avez sûrement dans votre entourage des personnes qui lisent : sollicitez vos amis ou les membres de votre famille. Les proches ne sont pas forcément les meilleurs bêta-lecteurs (ils ont tendance à être trop gentils), mais ils font un bon panel pour savoir si votre histoire va plaire à un public varié.

Vous pouvez aussi rechercher parmi eux une personne possédant une expérience pertinente ou ayant déjà été impliquée dans des projets similaires. Par exemple, j’avais parmi mes connaissances un historien qui m’a beaucoup aidée pour l’écriture du Vent des Lumières.

Utilisez les plateformes en ligne et les groupes d’auteurs

Les forums d’écrivains sont un peu en perte de vitesse avec les réseaux sociaux, mais il existe encore des communautés assez actives. Ici, vous allez plutôt trouver d’autres auteurs qui proposent des bêta-lectures (parfois en échange de leur propre manuscrit à lire).

L’avantage, c’est que vous aurez des bêta-lecteurs relativement expérimentés. L’inconvénient, c’est qu’il faut passer un peu de temps sur le forum avant de pouvoir trouver des bêta-lecteurs à qui confier son manuscrit, à la fois pour vous faire connaître et susciter l’intérêt des autres.

Outre les forums, vous avez aussi des groupes sur Facebook (tapez « bêta-lecture » dans la loupe) et des communautés sur Discord ou Slack (comme celle de Scribbook). Même chose, il faut souvent prendre le temps de participer aux discussions avant de pouvoir demander une bêta-lecture. Certains cercles ne sont d’ailleurs accessibles que sur invitation ou sur inscription.

Faites appel à des professionnels

Certains sites se sont spécialisés dans les bêta-lectures de manuscrit, tout comme des lecteurs professionnels, souvent issus de comités de lecture de maisons d’édition. Vous pouvez lire à ce propos le témoignage d’Aude Berthelot, lectrice professionnelle, dont le métier intervient plutôt après la bêta-lecture.

D’autres, comme Éléonore de Bêtalecture&Co, proposent des services de bêta-lecture sur tout ou partie de votre manuscrit. Ce sont évidemment des prestations payantes, mais l’avantage est d’avoir un rendu professionnel et de grande qualité. Cela n’enlève rien au travail des bénévoles qui est souvent très qualitatif lui aussi.

Participez à des ateliers d’écriture

Qu’ils soient en ligne ou en présentiel, les ateliers d’écriture permettent de rencontrer d’autres auteurs et trouver des bêta-lecteurs potentiels. Vous pourrez discuter avec eux et échanger éventuellement vos manuscrits à bêta-lire.

En 2014, dans l’atelier d’écriture Draftquest, chaque participant s’engageait à bêta-lire le manuscrit d’un ou deux autres participants. On avait ainsi des retours de lecture très intéressants pour avancer.

N’oubliez pas votre communauté !

On n’y pense pas forcément, mais les meilleurs bêta-lecteurs sont parfois nos propres lecteurs et lectrices ! Depuis quelques années, j’ai une petite équipe de lecteurs et lectrices fidèles qui sont volontaires pour la bêta-lecture de mes romans. L’avantage : ils connaissent bien ma façon d’écrire et mes attentes. Mais j’aime bien compléter l’équipe à chaque fois pour avoir des regards neufs.

Pour chacun de mes romans, je sollicite enfin ma communauté, à travers ma newsletter (et parfois sur mes réseaux sociaux). Cela permet souvent de recruter quelques bêta-lecteurs supplémentaires, souvent de simples lecteurs, mais j’ai eu aussi de bonnes surprises. Pour Les Lumières d’Amérique en cours d’écriture, l’une des nouvelles bêta-lectrice m’a offert un travail très soigné, chapitre par chapitre, qui m’a permis d’énormément améliorer le manuscrit (enfin, j’espère !).

Trouver des bêta-lecteurs compétents est essentiel pour améliorer la qualité de votre livre. Avec ces pistes, vous pourrez trouver des personnes motivées qui vous fourniront un retour constructif sur votre travail. Utilisez plusieurs canaux différents pour maximiser vos chances de trouver vos bêta-lecteurs. Une dernière chose : une fois que vous aurez eu les retours de vos BL, n’oubliez pas de les remercier et de leur faire une synthèse des retours.

📌Ce billet vous a plu ? Enregistrez-le sur Pinterest pour plus tard !📌

Envie de réagir ? Laissez un commentaire !