map printed in atlas book

Comment se documenter sur les lieux pour un livre ?

— Publié dans

Dans mes livres, les lieux sont très importants. Ce sont souvent eux qui déclenchent l’envie d’écrire, d’ailleurs. Ils ne sont jamais choisis au hasard, que ce soit Guerlédan, l’estuaire de la Loire, la presqu’île guérandaise, Brocéliande, Bréhat… Tous ont un sens pour moi et j’essaie de transmettre mes émotions à travers mes romans. Mais intégrer des lieux dans un livre n’est pas toujours évident et nécessite de se documenter. Voici mes astuces pour se documenter sur les lieux pour écrire un roman.

L’importance de documenter les lieux

Quand on écrit un roman, on pense souvent à se documenter sur une période, des événements ou des personnages, mais pas toujours sur les lieux. Or, ils ont une importance primordiale dans l’écriture.

L’arène du roman, un concept de dramaturgie

En dramaturgie, l’arène désigne « l’espace physique, historique, social et géographique du récit » selon John Truby dans L’anatomie du scénario. Ce concept permet de donner une unité de temps et de lieu pour concentrer l’action du récit sur le personnage.

Mais l’arène est loin d’être seulement un décor interchangeable. Pour moi, une bonne arène fait en sorte qu’il est impossible que l’histoire se passe ailleurs. Le récit ne peut être transposable dans un autre lieu ou une autre époque sans modifier totalement l’histoire.

Dans les romans fantasy et de SFFF de manière générale, l’arène est un véritable univers à part entière que l’auteur doit construire de A à Z.

Rendre un lieu crédible

Mais dans un roman contemporain, l’arène est tout aussi importante, car elle donne une réalité à l’histoire, elle devient crédible. Il ne suffit pas de décrire le lieu avec ce qu’on voit, mais aussi avec ce qu’on entend et ce qu’on sent. Il faut donc se renseigner sur les odeurs, les bruits familiers et ceux plus exceptionnels, les changements d’atmosphères par rapport à l’heure du jour ou de la nuit… Un paysage n’est jamais statique. Pensez aussi aux cultures locales (gastronomie, musique, etc.).

Enfin, votre description doit avoir quelque chose de personnel : une personne sera éblouie par tel paysage qui laissera une autre indifférente. En tant qu’auteur ou autrice, votre talent consiste à faire transparaître vos émotions face à un lieu. C’est une manière d’immerger votre lecteur ou lectrice dans l’histoire : avec vos mots, il se construit des images et des sensations.

documenter lieux livres
Je profite souvent de mes week-end ou vacances pour capter des images et me documenter sur des lieux inspirants.

Différentes manières de se documenter sur les lieux

L’idéal est bien sûr de se rendre sur place. Mais ce n’est pas toujours réalisable et il existe d’autres moyens de se documenter pour décrire des lieux pour un livre.

Le voyage d’étude

C’est un grand mot, mais il peut simplement s’agir d’un séjour sur les lieux envisagés pour votre roman. Vous pouvez profiter d’y passer vos vacances ou un week-end pour noter tout ce que vous voyez. Laissez tous vos sens en éveil, prenez des photos et des vidéos, en variant les angles et les points de vue.

C’est ce que j’ai fait par exemple à Bréhat ou pour Guerlédan. J’y suis allée plusieurs fois m’y promener, mais aussi pour capter des images et des sensations.

Lorsque vous optez pour des endroits que vous connaissez bien, les choses sont facilitées. Vous pourrez non seulement retranscrire les émotions visuelles, mais aussi les sons et les odeurs, les habitudes, la gastronomie…

Les ressources sur Internet

À l’heure du numérique, Internet facilite le travail des romanciers ! J’utilise plusieurs outils pour me documenter sur les lieux pour un livre.

  • Les encyclopédies en ligne (notamment Wikipédia) sont incontournables pour avoir des descriptions relativement objectives. Je m’en sers beaucoup pour avoir des données sur le climat, le relief, la végétation…
  • Les sites des offices de tourisme sont aussi une excellente ressource, notamment pour les photos. Elles retransmettent l’ambiance d’un lieu, ses atouts, ses monuments, etc.
  • Flânez aussi du côté d’Instagram ou de Pinterest s’il s’agit d’un lieu connu ou touristique. Mais attention aussi au côté « tout est beau » ! Pour compenser, les blogs de voyages ou de globe-trotters sont intéressants, car ils apportent des points de vue différents sur un même lieu.
  • Les sites de cartographie sont aussi incontournables : Google Maps, Open Street Maps ou Géoportail, à vous de choisir. Certains proposent des cartes à différentes époques, intéressant pour un roman historique ou qui se déroule dans le passé.
  • Les vidéos sont aussi de bons moyens de s’imprégner d’un lieu : sons, images, ambiance… Même chose, ne vous contentez pas des ressources officielles, mais creusez avec les vlogs de voyage, les témoignages, etc.

Les livres documentaires et… les romans

Vous êtes auteur ou autrice : lisez des livres ! On pense souvent aux documentaires qui vont donner des informations assez objectives. Mais vous pouvez aussi lire des romans se déroulant à la même époque ou dans les mêmes lieux (ou similaires).

Bien évidemment, il ne s’agit pas de copier, mais plutôt de traquer des détails, des faits marquants. J’aime bien aussi voir comment l’auteur ou l’autrice a décrit un lieu.

Description de lieux : n’en faites pas trop !

Avant de terminer, méfiez-vous aussi de votre souci du détail (je parle en connaissance de cause !). Trop de descriptions tuent l’imaginaire du lecteur et alourdissent le récit. Il faut laisser le lecteur se faire sa propre image et ne pas tomber dans le piège d’une description trop précise.

En même temps, ne négligez pas les détails, car ce sont eux qui permettent au lecteur de s’immerger. Mais il s’agit de les distiller par petites touches, au gré des phrases, sans un faire un paragraphe d’encyclopédie. Par exemple, au lieu d’écrire « une maison délabrée », vous pouvez écrire « une maison aux volets vermoulus qui avaient dû un jour être bleus ». L’image que se créé le lecteur est ainsi plus précise, sans être imposée.

Le but de la documentation pour un lieu de roman est de pouvoir rendre une ambiance, une atmosphère, de faire voyager le lecteur… de le faire rêver. Pas de lui faire ingurgiter un guide touristique ou un article de dictionnaire ! Comment gérez-vous les lieux dans vos romans ?

📌Ce billet vous a plu ? Enregistrez-le sur Pinterest pour plus tard !📌


Commentaires

3 réponses à “Comment se documenter sur les lieux pour un livre ?”

  1. Intéresse toi à la psychogèographie.

  2. Psychogéographie c’est mieux.

    1. Avatar de Lynda

      Je ne connaissais pas, je vais aller explorer ça !

Envie de réagir ? Laissez un commentaire !