close up of sails on sailboat

La saga des Lumières bientôt de retour !

Depuis le début de l’année, je travaille sur mon neuvième roman, un roman historique cette fois. Ce sera le dernier tome de ma saga des Lumières, l’histoire d’Éléonore, une aristocrate bretonne indisciplinée qui traverse la Révolution (avant, pendant et après). La saga a démarré avec Le Vent des Lumières, paru en 2015 et s’est poursuivie avec Le Sang des Lumières, paru en 2018. Si tout va bien, la parution de ce nouvel opus sera pour 2023.

L’histoire un peu folle d’Éléonore

J’ai toujours été passionnée par les romans historiques et Le vent des Lumières est le premier roman que j’ai écrit. Il faudrait plutôt dire que j’ai « commencé » à écrire, car je l’ai terminé… 27 ans après ! Comme quoi, tout vient à point à qui sait attendre 😁.

Dès le départ, j’envisageais d’écrire plusieurs volumes, pour traverser différentes périodes historiques : avant la Révolution, pendant et après. Mais les difficultés d’écriture de ce premier volume ont quelque peu douché mon ambition. Cependant, en mettant le point final au Vent des Lumières, j’avais déjà anticipé qu’il y aurait effectivement une suite. Impossible de s’arrêter à la veille de la Révolution Française en laissant Éléonore en partance pour l’Amérique !

J’ai donc écrit Le Sang des Lumières, cette fois beaucoup plus rapidement (en deux ans). La plus grosse difficulté consistait à faire le tri entre la multiplicité des événements de la période révolutionnaire. Je ne pouvais pas tout aborder, tout expliquer. Mon premier jet était un vrai livre d’histoire et, grâce à mes bêta-lecteurs, j’ai pu rendre cette histoire plus vivante en mettant en scène mon personnage principal, mon Éléonore.

En terminant ce deuxième volume, je laissais la porte ouverte à un nouveau tome, mais la saga aurait pu s’arrêter là aussi. Finalement, les lecteurs m’ont décidée à écrire ce troisième tome. Vous avez été nombreux à me le réclamer et… j’en avais envie (c’est important, l’envie). Comme je le disais au début, dès le départ, j’envisageais trois tomes à cette série, pour couvrir la totalité de la période pré-révolutionnaire à l’Empire.

Un dernier tome pour la saga des Lumières

J’entame donc l’écriture du troisième volume de cette saga, mais ce sera le dernier. Oui, je sais, vous auriez bien envie que cette série dure éternellement, mais à coup de décennies à chaque fois, les personnages vieillissent. Le Vent des Lumières démarre en 1778 et se termine en 1789, Le Sang des Lumières prend la suite jusqu’en 1799. Le tome 3 ira jusqu’en 1815.

Au début de la troisième époque, Éléonore, l’héroïne, aura 38 ans. Pour le début du XIXe siècle, c’est vieux : l’espérance de vie des femmes est à cette époque de 37 ans ! Rien ne dit cependant qu’Éléonore mourra à la fin de cet opus : à vrai dire, je n’en sais rien moi-même 😁 (j’ai un plan, mais je ne le respecte jamais !). Beaumarchais a bien vécu jusqu’à l’âge canonique de 67 ans… donc tout est permis.

Serait-ce la nouvelle maison d’Éléonore ? Suspense…🤔 (source photo).

C’est comme pour la période, que les historiens appellent souvent « époque napoléonienne » puisqu’elle couvre le Consulat et le Premier Empire. Mais Napoléon ne sera pas un personnage central dans ce troisième tome, même s’il a son rôle à jouer. D’abord, parce que c’est trop attendu (j’aime bien surprendre mes lecteurs…). Et ensuite parce que je n’aime pas trop Bonaparte (chacun son truc).

Cela dit, la grosse difficulté qui se profile, c’est que les sources historiques sur cette période, en dehors des exploits militaires de notre Napo national, sont peu nombreuses. En fait, j’ai tout bonnement l’impression qu’il ne se passe rien d’autre… Il va falloir ruser ! C’est la liberté de l’auteur avec ses personnages : vous verrez bien où je vous emmène😊. D’ailleurs, je pourrais bien être surprise moi-même. Alors, on y va ?

J’ai démarré l’écriture de ma saga des Lumières début septembre et pour l’instant, la mise en route est un peu laborieuse. Heureusement, je me suis donnée jusqu’à fin novembre, en incluant le Nanowrimo, pour arriver au bout de mon premier jet. Et si vous voulez suivre les péripéties de l’écriture, abonnez-vous à l‘infolettre Coulisses !