Planifier l’écriture de son roman

Vous le savez peut-être, mon huitième roman est parti en bêta-lecture lundi. Pendant ce temps, j’ai déjà attaqué le Roman #9 ! Pour que cet enchaînement soit possible, cela nécessite de planifier l’écriture de mes romans. Si vous êtes allergique à tout ce qui est planning, ne fuyez pas ! Il ne s’agit pas de régler les choses au millimètre, mais surtout d’avoir une idée des grandes étapes afin que la création de votre roman soit fluide. Pour faciliter la planification de mes romans, j’utilise mon outil chouchou ClickUp, mais vous pouvez tout à faire opter pour Notion, Trello ou un bon vieux carnet.

Pourquoi planifier l’écriture de son roman ?

Si vous êtes comme moi et accro à l’organisation, cette question ne se pose même pas, c’est juste un besoin. Mais de nombreux auteurs et autrices que je connais ont des sueurs froides au seul mot de planning🥲. Ils se disent que la créativité ou l’inspiration ne se planifient pas et que leur roman ou leur livre avancera à son rythme. C’est vrai, quelquefois, ça marche. Mais cela demande néanmoins une certaine discipline et de la disponibilité pour s’atteler à l’écriture lorsque l’inspiration est là.

Planifier l’écriture de son roman, ce n’est pas forcément s’enfermer dans un schéma gravé dans le marbre ! Au contraire, c’est même gage de sérénité et de souplesse. Voici les trois avantages que je vois à la planification.

Pour savoir où vous allez

Avant, j’étais comme beaucoup d’auteurs et d’autrices, je ne me fixais pas de date de parution. Je me disais que j’écrivais d’abord mon roman et que je verrais bien ensuite pour la publication. Résultat : il m’a fallu plus de vingt ans pour publier mon premier roman, Le vent des Lumières 😂!

En planifiant votre roman, vous vous fixez un objectif concret. Je vais décider par exemple que je vais publier mon roman le 15 juin 2022. Poser une date butoir vous oblige à agir et c’est un excellent outil pour vaincre la procrastination.

C’est comme quand vous partez en voyage : même si vous aimez l’improvisation et l’aventure, vous savez au minimum quand vous partez et où.

cozy tent with bed and terrace on beach
Photo by Rachel Claire on Pexels.com

Pour savoir comment y aller

Décider d’une date de publication, c’est bien. Mais ça ne suffit pas. Déjà, comment être sûr que vous n’avez pas prévu trop court ? La planification des différentes étapes (qu’on va voir ensuite) va en plus vous permettre de savoir si cet objectif est tenable. C’est tout l’avantage de la planification.

Découper le gros objectif en petites étapes le rend plus accessible. C’est la méthode des petits pas : pour parcourir une longue distance, on ne fait pas tout d’un coup, on découpe en petits tronçons.

Pour voir votre progression

Grâce à la planification, vous saurez, à chaque étape :

  • où vous en êtes
  • ce qu’il vous reste à faire
  • combien de temps il vous reste pour le faire.

Vous ne vous demanderez plus quelles sont les étapes suivantes ou si vous n’avez rien oublié. Dans mon outil d’organisation, j’ai un modèle tout fait des grandes phases par lesquelles passent chacun de mes romans : l’écriture, les corrections, la publication, la promotion… Je n’ai plus qu’à intégrer ça dans mon calendrier et c’est parti !

planifier écriture roman
Planifier permet de savoir ce qu’on a fait et ce qu’il reste à faire (Photo Startup Stock Photos sur Pexels.com).

Pouvoir cocher sur son plan d’action ce qu’on a déjà fait, c’est super gratifiant et motivant. On voit qu’on avance, concrètement. Alors que si on garde l’objectif unique « écrire mon roman »… difficile de savoir si on a fait la moitié du travail ou seulement un quart !

Comment planifier l’écriture de son roman ?

J’ai mis plusieurs romans avant de définir ma méthode de planification. Elle m’est propre et je la partage avec vous pour que vous puissiez vous en inspirer. Mais ne la copiez pas bêtement ! Adaptez-la à votre façon de fonctionner.

Définissez les grandes étapes

D’abord, j’ai pris une feuille de papier et j’ai réfléchi à tout ce que je faisais pour publier un roman, depuis l’idée jusqu’à la sortie et même à « après ». J’ai ainsi isolé 8 grandes étapes :

  • 1️⃣Définir l’idée générale et l’intrigue (dans les grandes lignes).
  • 2️⃣Caractériser les personnages et affiner l’intrigue (souvent je rédige un premier synopsis).
  • 3️⃣Définir la structure globale et faire un premier plan des scènes.
  • 4️⃣Rédiger le premier jet.
  • 5️⃣Effectuer la première réécriture.
  • 6️⃣Envoyer le manuscrit en bêta-lecture.
  • 7️⃣Faire les corrections éditoriales.
  • 8️⃣Publier et promouvoir le roman.

Je ne sais pas pour vous, mais découpé comme ça, c’est beaucoup moins impressionnant que « écrire et publier mon roman » ! Ensuite, je découpe chaque étape en petites actions. Pour l’étape 4 de rédaction du premier jet, j’ai par exemple créé autant de tâches que de scènes à écrire. Pour l’étape 6 de bêta-lecture, je dois d’abord recruter des bêta-lecteurs, puis faire un questionnaire et enfin leur envoyer le manuscrit.

planifier écriture roman 8 étapes
Planifier l’écriture d’un roman, c’est d’abord identifier les étapes de création.

Utilisez un rétroplanning pour poser des échéances

Une fois les étapes et les actions définies, l’idéal est de leur attribuer un temps de réalisation. Pas de panique si vous n’en avez aucune idée, vous pouvez mettre une estimation. Ensuite, avec l’expérience, vous saurez quantifier le temps nécessaire (voyez ici des durées approximatives pour ce qui me concerne). Par exemple, je sais que pour rédiger un premier jet de 50 à 60 000 mots, il me faut entre un et trois mois. Pour la bêta-lecture, quatre à six semaines sont nécessaires.

Pour passer du déroulement des étapes au calendrier, je vais utiliser la méthode du rétroplanning ou calendrier à l’envers. C’est-à-dire que je vais partir de ma date butoir (par exemple le 15 juin 2022) et je vais remonter à rebours toutes les étapes.

La méthode du rétroplanning est très bien expliquée sur le blog organisologie.com (source).

Concrètement, voici le cheminement pour mon exemple :

  • Jour J : Parution le 15 juin 2022.
  • J’ai besoin de communiquer sur le lancement au moins un mois avant, donc du 15 mai au 15 juin.
  • Pour communiquer, il faut que mon livre soit prêt, corrigé, maquetté, avec sa couverture, son résumé, ses supports de communication au plus tard le 15 mai. Il me faut environ un mois pour ça.
  • Je dois donc avoir terminé mes corrections éditoriales au plus tard le 15 avril et je prévois d’y passer un mois (donc du 15 mars au 15 avril).
  • La bêta-lecture prenant six semaines, je dois avoir les retours pour le 15 mars et envoyer mon manuscrit aux bêta-lecteurs début février.
  • La première réécriture doit donc être terminée pour début février et je prévois deux mois pour le faire : décembre et janvier.
  • La rédaction du premier dure environ trois mois : je dois commencer le 1er septembre si je veux être dans les temps.
  • Les étapes préparatoires (1 à 3) doivent donc être terminées pour fin août. J’estime le temps nécessaire à trois mois. Il faut donc que je débute la réflexion sur mon roman fin mai 2021.

Restez souple !

Dans l’exemple précédent, il n’y a pas de temps mort, mais vous pouvez tout à fait intégrer des semaines de vacances ou une période chargée au travail. De la même façon, les dates sont faites pour bouger : si je mets seulement un mois pour rédiger mon premier jet, je peux soit avancer ma date de sortie, soit prendre plus de temps sur une autre étape.

L’avantage de ce planning, c’est de pouvoir estimer une date de parution (les lecteurs aiment bien et pour communiquer, c’est mieux). C’est aussi de pouvoir savoir à quel moment vous aurez besoin de temps pour telle ou telle étape.

Là, par exemple, pendant que Roman 8 est en bêta-lecture, je commence à réfléchir à Roman 9. Mais je travaille aussi sur la couverture du livre et le résumé, pour gagner du temps ensuite sur la communication.

Quel outil pour planifier l’écriture d’un roman ?

Le planning de Gantt

L’outil roi pour gérer le rétroplanning, c’est le diagramme de Gantt. Il se présente sous forme de barres, une par tâche, qui se superposent et se suivent selon le planning voulu. Il est tout à fait possible d’utiliser un tableur Excel pour faire un planning de Gantt.

Vous pouvez aussi le griffonner sur votre carnet de roman ou votre bullet journal. Cette méthode a l’inconvénient d’être moins facile à mettre à jour si vous devez bouger les dates.

Utiliser ClickUp pour planifier son roman

Pour ma part, j’utilise mon outil d’organisation fétiche : ClickUp. Comme je le disais plus haut, j’ai créé un modèle prédéfini avec les grandes étapes que je duplique pour chaque roman. L’avantage de ClickUp, c’est que je peux assigner une date précise à chaque tâche. Ainsi, je sais qu’en février, j’ai la bêta-lecture de Roman 8 et la réflexion sur Roman 9, en mars je vais devoir attaquer les corrections éditoriales de Roman 8, etc.

Le planning de Roman 8 début février 2022, avec la vue Liste de ClickUp.

ClickUp me permet d’avoir une vue en liste, mais aussi une vue en planning de Gantt. On y voit bien le déroulement de chaque tâche et leur succession. Je peux aussi facilement bouger les échéances sans avoir à tout reprendre. Je sais ainsi automatiquement si je suis dans les temps ou pas. Et si je suis en retard, je peux aussi anticiper une date de parution plus tardive que prévu (c’est l’avantage).

planning gantt roman
Les étapes de création de mon roman à paraître, sous forme de planning de Gantt.

Encore une fois, ce ne sont que des outils : ils ne vous aideront pas à mieux écrire. Mais ils améliorent votre organisation et, pour ma part, ça me libère l’esprit de me reposer dessus. Je n’ai de cette manière pas besoin de réfléchir à ce que je dois faire et quand : tout est écrit !

J’espère que cet article vous aidera à planifier votre roman. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’en faire part en commentaires ou en m’envoyant un message !

Envie de réagir ? Laissez un commentaire !