Imagenmots de Paris

Comme souvent, les mots se bousculent à la pointe de ma plume, sans doute parce qu’il y a longtemps (quelques jours !) que je n’ai pas écrit, sauf dans ma tête… L’orange lumineux qui embrase le paysage par la fenêtre de mon bureau me fait irrésistiblement penser, Dieu sait pourquoi, à mon escapade à Paris.…Lire la suiteImagenmots de Paris

Le mort du train

Le ciel est d’une noirceur de tombeau ce soir… Je n’arrive pas à me débarasser de la désagréable sensation de mort que je traîne depuis l’accident du train vendredi. La locomotive a percuté quelqu’un qui s’est jeté sur la voie dans une gare. Il paraît que ça arrive souvent… C’est comme si l’Ankou s’était accrochée…Lire la suiteLe mort du train

L’art de l’écrire

Retrouver mon plume préféré, comme un vieil ami fidèle qui ne me déçoit jamais… L’écriture est quelque chose d’étrange pour moi. C’est un processus créatif qui m’interroge. Pourquoi ai-je envie d’écrire parfois, envie et même besoin, même quand je n’ai rien à dire, rien à écrire ? Je comprends bien les peintres, les sculpteurs qui…Lire la suiteL’art de l’écrire

L’espace du dehors

Tes dehors Fugaces Me dévorent Et m’embrassent Toujours, chaque jour, encore. Tu terrasses ou endors Tes trésors ou tes grâces Ces sens que tu abhorres Ces émotions qui t’encrassent Pour arriver sans remords, déjà mort Là où tu trépasses. Mais quoi ! Renie tes traces de mort Change d’espace, change de dehors. Les morts n’ont…Lire la suiteL’espace du dehors

Il y a un monde en dehors de toi

Il y a un monde en dehors de toi. Un monde qui sent, qui bruisse et qui bouge. Un monde qui fourmille, qui renifle, qui crie. Un monde qui se meut, qui se meurt, qui s’assagit, ressurgit, inlassablement, indéfiniment, inéluctablement. L’espace qui est en dehors de toi t’interroge violemment, toi, boule de chair perturbant le…Lire la suiteIl y a un monde en dehors de toi

Dans écrire, il y a cri

Dans « écrire », il y a « cri ». Cri de douleur ? Cri de bonheur ? Jouissance dans l’écriture de sa souffrance ? Ou souffrance dans l’écriture de la jouissance ? La sensualité est dans mes mots. Mes émotions sont dans mes sens. Divine surprise dans le piteux rayon poésie de ma piteuse…Lire la suiteDans écrire, il y a cri

Sur « Le jeu des perles de verre » (Hermann HESSE)

Je viens de finir ce très beau livre d’Hermann Hesse, qui m’éveille des pensées surprenantes. Il n’aurait pas fallu que je le lise avant : c’eut été trop tôt sans doute et n’aurait provoqué en moi qu’une lassitude ou, au mieux, un intérêt lointain pour l’aspect utopique… L’histoire m’interpelle à bien des égards en ce…Lire la suiteSur « Le jeu des perles de verre » (Hermann HESSE)

Inspiration

Les heures assassines ont tué mon inspiration. Tout à l’heure, mes mots foisonnaient, mais une répétition de théâtre a enfouit mes songes, emmêlé mes phrases et plus rien ne s’ordonne pour créer du sens. J’écris quand même, un texte insensé, donc, dénué de sens, sans raison, juste des mots pour pallier une absence. Depuis hier,…Lire la suiteInspiration

Chat

Cléopâtre – dite Cléo – la chatte, dort entre l’écran de l’ordinateur et le clavier. Il fait froid, elle cherche la chaleur. Quand elle s’étire, elle pousse mon clavier et je râle ; alors elle bouge les oreilles d’un demi-poil, signe qu’elle m’a entendue, mais ne se range pas d’un centimètre, signe qu’elle se fiche…Lire la suiteChat

Succédanés

C’est difficile d’écrire des sensations, des ressentis, des émotions ; on peut les évoquer seulement, mais alors est-ce qu’on éveille la même sensation chez celui qui lit ? Décrire une caresse, même si on l’imagine en même temps qu’on la lit ou qu’on l’écrit, n’éveillera jamais les mêmes sensations que la caresse elle-même… sans parler…Lire la suiteSuccédanés