Roman 8 : c’est (presque) parti !

Il y a un peu plus d’un mois, je m’interrogeais sur le projet à creuser pour démarrer l’écriture de mon 8e roman. Comme j’étais un peu indécise entre les trois idées que j’avais, j’ai organisé un petit sondage sur le blog et via l’infolettre. À l’avant-veille du NaNoWrimo, il est temps de prendre une décision !

Les résultats du sondage

Je veux d’abord remercier ceux qui ont pris le temps de voter et de me donner leur avis, que ce soit par mail, sur les réseaux ou via le sondage. Trois idées étaient en lice :

  • la suite et fin de ma saga historique avec les aventures d’Éléonore ;
  • un roman contemporain autour du barrage de Guerlédan ;
  • une romance historique dans le style de L’alliance de Penthièvre (qui paraît dimanche !).

Ce qui est assez drôle, c’est que les résultats reflètent assez bien ma préférence… Car c’est l’idée n°2 sur le barrage de Guerlédan qui sort largement en tête :

Tableau des réponses au formulaire Forms. Titre de la question : Sur quelle idée voudriez-vous que je travaille pour Roman 8 ?. Nombre de réponses : 14 réponses.

Avec le recul, je pense que cette tendance ressortait dans ma façon de présenter les idées (on voyait bien que ce projet m’inspirait pas mal !). Cela dit, j’avais aussi très envie de terminer les aventures d’Éléonore, mais les recherches nécessaires vont demander beaucoup de temps et .

Mon projet pour Roman 8

Un roman sur Guerlédan

Après une intense concertation avec moi-même😁, j’ai donc décidé de travailler sur le projet Guerlédan pour Roman 8. Ce sera un roman contemporain, mais avec une visée historique tout de même. En effet, j’ai envie d’évoquer l’époque de la construction du barrage (les années 1920) et le mode de vie de l’entre-deux guerres. Il y aurait une histoire parallèle entre deux femmes, l’une qui a vécu la construction du barrage et l’autre qui assiste à son assèchement, en 2015, presque cent ans après.

Une écluse à Trégnanton (mai 2015).

Pour l’instant, je n’ai pas plus d »idées… Je pense que ça va être compliqué de participer au NaNoWriMo avec si peu d’éléments. Il va falloir en effet que je trace les grandes lignes de l’histoire avant de songer à écrire le premier jet. Mais ce n’est pas grave, je vais justement en profiter pour creuser la psychologie de mes personnages, en les faisant « parler », en les imaginant en mode écriture automatique… C’est une de mes techniques pour démarrer une histoire. On verra bien ce que ça donnera !

Et Éléonore alors ?

Ceux qui avaient voté pour Éléonore ne doivent pas désespérer, je ne laisse pas tomber ma rebelle aristocrate pour autant. Je pense alterner l’écriture de Roman 8 et un premier travail de documentation et d’ébauche de scénario pour ce tome 3 qui clôturera les aventures d’Éléonore.

Autant je suis incapable d’écrire deux romans en même temps, autant j’aime avoir deux projets en route : un au stade de la réflexion et de la documentation et un au stade de l’écriture. Ça me permet de laisser mûrir l’un pendant que je fignole l’autre. Autre avantage : je peux me changer les idées en allant d’un projet à l’autre.

Demandez le programme

Au niveau du calendrier, difficile de se projeter dans cette période étrange que nous vivons. Je dois aussi composer avec le lancement de mon activité de rédaction web qui va me demander du temps et du cerveau disponible. En 2021, j’aimerais :

  • publier Roman 8 (disons pour Noël 2021) ;
  • démarrer le premier jet du tome 3 d’Éléonore pendant le NaNoWriMo en novembre 2021, ce qui suppose d’ici là de réunir suffisamment de matière et d’avoir élaboré un plan cohérent.

Mine de rien, le programme de mon année à venir est en train de s’esquisser à petits traits😎. J’aime bien avoir ainsi des objectifs avec des échéances, ça me permet de m’organiser et de me motiver.

Envie de réagir ? Laissez un commentaire !