Il m’a fallu presque un an tout juste après mon départ en disponibilité de la fonction publique pour être enfin prête à me lancer en freelance. C’était un peu devenu la blague récurrente pour mes proches, mais cette fois, ça y est, c’est la bonne. Retour sur cette année décidément pas comme les autres et coup d’œil prospectif un peu en avance sur l’année qui se profile.

Octobre 2019 > octobre 2020 : un an de réflexion

Il y a tout juste un an, le weekend du 7 octobre, on déménageait de notre maison d’Ille-et-Vilaine pour nous installer au bord de la mer, en Loire-Atlantique, dans une maison en bois (encore en chantier). Plusieurs fois, ces soirs-là, on s’est dit avec mon chéri qu’on était un peu fous. Contents, mais fous. 🙂

Notre jolie maison à la mer 🙂 (en ossature bois et en semi-autoconstruction, encore en finition).

D’un CDD… à l’autre

Le 14 octobre 2019, j’ai démarré un CDD à la Ville et Agglomération de Saint-Nazaire pour remplacer une chargée de communication externe partie en congé maternité. J’explique ici les raisons de ce choix, qui m’a contrainte à décaler mon projet d’exercer la rédaction web à plein temps. Très intéressante, ma mission s’est terminée comme prévu le 6 avril… en télétravail et en plein confinement généralisé !

Nul besoin de dire que c’était une fin de contrat très étrange, mais bon, ce n’était que partie remise… En effet, avant de partir, on m’a sollicitée pour faire un deuxième CDD. Il s’agissait de remplacer une autre future maman, mais cette fois en communication interne, de juin à octobre. Même si j’avais juré qu’on ne m’y reprendrait pas, j’ai accepté. Le contexte de la crise sanitaire mettait trop d’incertitudes à la faisabilité de mon activité en freelance.

Dernier jour du CDD n°2 🙂

Le vrai début du commencement…

Mardi 6 octobre, aucune nouvelle future maman ne s’était manifestée à la communication de Saint-Nazaire :). J’ai donc terminé mon contrat avec la satisfaction d’avoir appris encore une fois plein de choses. Après 20 ans de carrière, c’est plutôt sympa. Je suis surtout contente d’avoir pu vérifier que mon envie de changer de métier n’était pas seulement due au contexte professionnel que j’avais connu en Ille-et-Vilaine, mais partait d’un réel besoin de « faire autre chose ».

À l’heure où j’écris ces lignes (le 8 octobre), je suis donc officiellement libérée (délivrée… oups pardon). En tout cas, je suis fin prête à me lancer à plein temps dans l’écriture et la rédaction web.

Mes projets et mes objectifs

Ce délai d’un an, outre l’aspect financier non négligeable dans cette année bizarre, m’a permis de mûrir mon projet. Sinon, je pense que je serai partie tout azimuts l’année dernière… peut-être au détriment d’une certaine cohérence. Aujourd’hui, j’ai pu me fixer des projets et des objectifs pour les mois à venir.

Dernier trimestre 2020

Ce mois d’octobre va être consacré aux démarches administratives, auprès de Pôle Emploi d’abord. Je vais aussi intégrer une coopérative d’entrepreneurs à Saint-Nazaire. Le Périscop va en effet m’accompagner dans le développement de mon activité en rédaction web. Je n’avais en effet pas trop envie de rester seule dans mon coin. Je suis déjà une solitaire, alors je me méfie de moi-même. Autant s’entourer des bonnes personnes !

En novembre, je n’aurais sans doute pas la possibilité de me consacrer au Nanowrimo. Mon dernier roman, L’alliance de Penthièvre va sortir le 01/11 chez Harlequin et nécessitera un peu de promotion. Parallèlement, les retours de bêta-lecture pour Roman 7 m’amèneront à planifier les corrections à faire. Tout cela en plus de la rédaction web, évidemment.

L’alliance de Penthièvre, mon prochain roman <3

Enfin, en décembre, je ferai les corrections sur Roman 7, l’objectif étant de faire une relecture globale en janvier. J’espère aussi avoir décidé quel projet mener pour Roman 8 (si vous n’avez pas encore donné votre avis, il est encore temps).

Moyen et long terme (2021)

D’ici six mois, je compte développer mon portefeuille de clients en rédaction web, tout en affinant mon offre. L’objectif est de dégager un chiffre d’affaires suffisant pour me dégager un salaire un peu au-dessus du SMIC, sachant que, normalement, les allocations chômage se termineront à ce moment-là. Je pourrais alors signer un contrat d’entrepreneur-salarié avec le Périscop (je vous en dirais plus dans un autre billet si ça vous dit).

Scoop 🙂 : je compte publier Roman 7 en février 2021. En mars, j’espère mettre en route Roman 8, au moins du côté de la documentation, du synopsis et du plan. L’idée est de pouvoir attaquer le premier jet au printemps 2021.

Port de Mindin, à Saint-Brévin-les-Pins… un des lieux de Roman 7.

À l’automne 2021, j’espère que j’aurais pu développer suffisamment mon activité en rédaction web pour me dégager un salaire équivalent à celui que j’avais dans la fonction publique. Normalement, c’est un objectif tout à fait atteignable, mais 2020 nous a montré qu’on ne sait jamais de quoi demain est fait… Enfin, j’aimerais publier Roman 8 avant la fin 2021.

Voilà, vous savez tout sur cette année passée, déjà étrange pour tout le monde, mais vraiment particulière pour moi. Cette fois, je pense pouvoir dire que ma nouvelle vie est bien enclenchée et, une chose est sûre, je ne regrette rien !

Envie de réagir ? Laissez un commentaire !

Abonnez-vous à mon infolettre !

Vous voulez ne rien manquer de mon actualité ?

Avoir des extraits gratuits ?

Savoir avant tout le monde les dates de publication de mes prochains romans ?

Bref, faire partie de ma communauté de fans ?

Entrez votre adresse de courrier électronique ici !

Holler Box