Mes conseils pour réussir le NaNoWriMo

Si vous êtes auteur·trice, vous connaissez sans doute ce terme : NaNoWriMo pour National Novel Writing Month (Mois national d’écriture de roman). Il s’agit d’un challenge d’écriture international qui se déroule chaque année en novembre et qui consiste à écrire en un mois un roman de 50 000 mots (soit 1667 mots par jour). Vous avez envie de participer cette année ? Je vous donne quelques conseils pour réussir.

Mon expérience du NaNoWriMo

J’ai découvert le NaNo en 2015. Pour ma première participation, j’ai travaillé sur le projet du roman qui a donné Les Ombres de Brocéliande et j’ai remporté mon challenge sans trop de mal. Depuis, j’ai participé (et réussi !) en 2016 avec la première moitié du Sang des Lumières, en 2017 avec la deuxième moitié 😁, en 2018 avec le premier jet du roman 7. En 2019, j’ai fait ma nanorebelle en travaillant sur la réécriture de L’Alliance de Penthièvre et des articles de rédaction web, mais je n’ai pu aligner que 30 000 mots.

Mon tableau de bord sur le site nanowrimo.org

Cette année, j’aimerais bien participer de nouveau, mais j’ai un gros problème : je ne sais pas avec quel projet. De plus, début novembre je vais récupérer les retours de bêta-lecture de Roman7. Je vais donc avoir du travail à faire en réécriture, mais pas suffisamment je pense pour arriver à 50 000 mots. Je pourrais commencer le premier jet de Roman 8, mais… je n’ai rien préparé du tout !

Mes conseils pour réussir votre NaNoWriMo

S’inscrire sur le site officiel

C’est par là que ça se passe : nanowrimo.org. Vous devrez créer un compte, puis renseigner les paramètres de votre projet. Ensuite, chaque jour, vous indiquerez le nombre de mots que vous avez écrit pour mettre à jour le compteur. Inutile de tricher, personne n’ira contrôler que vous avez entré le bon chiffre.

La dernière semaine, vous pourrez envoyer sur le site la totalité de ce que vous avez écrit afin que tout soit comptabilisé (les textes ne sont pas publiés, c’est juste un comptage de vérification). Si vous avez atteint les 50 000, bravo ! Ce qui est chouette, c’est qu’il n’y a rien à gagner, le challenge est avant tout un défi personnel et une émulation collective.

Anticiper son écriture

Pour écrire 1667 mots par jour, il faut quand même avoir une bonne idée de ce qu’on va raconter. L’idéal est donc d’avoir un plan plus ou moins détaillé et d’avoir suffisamment de documentation pour ne pas avoir à faire des recherches trop poussées en pleine écriture. Ce qui n’est absolument pas mon cas, raison pour laquelle j’hésite beaucoup.

Roman6 Nano Scribbook
C’est bien, un plan, pour se concentrer sur l’écriture…

L’idée, c’est de pouvoir vous focaliser sur l’écriture et seulement l’écriture. En moyenne, il faut écrire 1667 mots par jour, mais l’expérience montre que la motivation est plus forte au début. Je vous conseille donc d’écrire le plus possible la première semaine. En général, il y a un coup de mou la troisième semaine et ça reprend la dernière. Certaines personnes sont très régulières et écrivent tous les jours, d’autres vont faire des gros sprints et rien écrire pendant trois jours. Chacun fait comme il veut.

Avoir de bons outils

Pour réussir votre challenge NaNoWriMo, il faut pouvoir travailler dans de bonnes conditions et se donner une certaine discipline (sinon gare à la procrastination !).

Voici donc mes outils indispensables :

  • Un ordinateur (vous pouvez écrire sur un carnet, évidemment, mais pour compter les mots, c’est moins pratique !).
  • Un traitement de texte, un logiciel d’écriture, une application… sur laquelle vous allez écrire et qui va compter les mots. Ce peut être Word, Libre Office, Google Docs… Je vous conseille l’utilisation de Scribbook qui propose non seulement un canevas spécial Nano, mais en plus un super concours pour ceux qui auront validé leurs 50 000 mots (avec des cadeaux à gagner, cette fois).
  • Si vous aimez écrire en musique, votre application favorite de musique et un casque confortable si nécessaire.
  • Du thé, du café, à manger… en fonction de vos habitudes lorsque vous écrivez. Les chats et les chiens sont aussi les bienvenus (pas sur le clavier !).
  • Un créneau balisé rien que pour écrire : pour ma part je me réservais les soirées. Dès après dîner, je bloquais du temps pour faire mes 1667 mots. Si on attend d’avoir le temps… on trouve toujours quelque chose d’autre à faire.
  • Des proches qui jouent le jeu. C’est un truc important : prévenez les personnes qui vivent avec vous qu’en novembre, vous allez être moins disponible. Il ne s’agit pas de vous enfermer dans une caverne, mais de vous concentrer sur votre roman. Vous allez être étonné du nombre de mots que vous êtes capable d’écrire !

Dans certaines grandes villes, les équipes de Nanoteurs organisent des événements d’écriture : chacun vient avec son ordinateur et on écrit tous ensemble. Avec le couvre-feu, ça sera peut-être compliqué à certains endroits, mais si vous aimez être entouré pour écrire, ne vous privez pas.

Alors, vous êtes prêts ? Moi, je n’ai pas encore pris ma décision… Je crois bien que j’attends de me décider concernant le projet à travailler pour Roman8. On en reparle la semaine prochaine ?

Envie de réagir ? Laissez un commentaire !