Tonio Kröger / Thomas MANN

Car le bonheur n’est pas d’être aimé : il n’y a qu’une satisfaction de vanité mêlée de dégout. Le bonheur est d’aimer et peut-être d’attraper ça et là de petits instants où l’on a l’illusion d’être proche de la personne aimée. Il suivit le chemin qu’il devait suivre (…) et s’il fit fausse route, c’est…Lire la suiteTonio Kröger / Thomas MANN

Siddartha / Hermann HESSE

Tout cela ne semblait pas mériter un de ses regards, tout mentait, tout sentait le mal, tout sentait le mensonge, tout n’était que feintes : la raison, le bonheur et la beauté, tout n’était qu’une décomposition cachée. Le monde avait un goût bien amer et la vie n’était qu’une torture. Un but, un seul se…Lire la suiteSiddartha / Hermann HESSE

Ô moi ! ô la vie ! / Walt WHITMAN

Découvert grâce au film (cultissime) de Peter Weir, Le Cercle des Poètes Disparus, sorti en 1989 (j’avais 14 ans… et je pleure toujours à la fin !). Ô moi ! Ô la vie ! Les questions sur ces sujets qui me hantent, Les cortèges sans fin d’incroyants, les villes peuplées de sots, Moi-même qui constamment…Lire la suiteÔ moi ! ô la vie ! / Walt WHITMAN

Les frères Karamazov / Fédor DOSTOIEVSKI

Mais remerciez le Créateur de vous avoir donné un coeur élevé, capable d’éprouver un tel tourment, de méditer sur les choses célestes et de les rechercher, car notre demeure est aux cieux. Il s’agissait précisément d’avoir quelqu’un « d’autre », familier de longue date et amical, pour pouvoir l’appeler dans un moment d’angoisse uniquement pour voir son…Lire la suiteLes frères Karamazov / Fédor DOSTOIEVSKI

Lambeaux / Charles JULIET

Un livre admirable, dont la lecture a accompagné un séjour à Belle-Île. Je me souviens encore de l’impression à la fois dérangeante et magnifique d’avoir le sentiment de me lire à travers ce livre, de me comprendre en lisant les phrases. Comme écrites pour moi, écrites pour me traduire en mots ce que je ressentais.…Lire la suiteLambeaux / Charles JULIET

Lettres à un jeune poète / Rainer Maria RILKE

Personne ne peut vous conseiller ni vous aider, personne. Il n’est qu’un seul moyen. Rentrez en vous-même. Cherchez la raison qui, au fond, vous commande d’écrire (…) reconnaissez-le face à vous-même : vous faudrait-il mourir s’il vous était interdit d’écrire ? (et si c’est oui) alors construisez votre vie selon cette nécessité ; votre vie…Lire la suiteLettres à un jeune poète / Rainer Maria RILKE

Métaphysique du sexe / Julius EVOLA

Le mystère maternel de la génération physique est au sommet de la conception religieuse où l’individu n’a pas d’existence propre (il est transitoire et éphémère, seule étant éternelle la matrice cosmique maternelle). On attend de l’amour quelque chose d’absolu. Le sens ultime du désir qui pousse l’homme vers la femme est le besoin d’être au…Lire la suiteMétaphysique du sexe / Julius EVOLA

Les carnets de Malte Laurids Brigge / Rainer Maria RILKE

LE livre qui a tout changé et qui marque le début de mon « éveil », après quelques années de léthargie artistique… Au même rang que Lambeaux de Charles Juliet, c’est mon livre-refuge, celui que je peux relire sans m’en lasser et en m’émerveillant toujours de ses pages… La dernière citation ouvre mon roman Oraison pour un…Lire la suiteLes carnets de Malte Laurids Brigge / Rainer Maria RILKE

Là-bas / Joris-Karl HUYSMANS

Maintenant, chaque médecin se spécialise ; les oculistes ne voient que les yeux et pour les guérir ils empoisonnent tranquillement le corps. L’assouvissement de l’après justifiait l’inappétence de l’avant. Etait-ce donc possible d’avoir tant désiré une femme pour en venir là ! Il l’avait exhaussée dans ses transports, il avait rêvé dans ses prunelles il…Lire la suiteLà-bas / Joris-Karl HUYSMANS

L’amant de Lady Chatterley / DH LAWRENCE

Je viens de finir hier soir ce roman de DH Lawrence. Il y a quelque chose de beau dans la fin de cette histoire : la transfiguration du garde-chasse. Tout au long du livre, c’est un homme désabusé, désenchanté, qui ne croit plus à rien et qui survit plus qu’autre chose… POurtant, c’est lui qui…Lire la suiteL’amant de Lady Chatterley / DH LAWRENCE