Commencer à écrire un roman : 2 techniques

Commencer à écrire un roman : 2 techniques

Vous essayez d’écrire un roman et vous avez du mal à démarrer ? Vous avez des idées, des personnages, un thème, mais vous n’arrivez pas à relier tout ça pour en faire un roman ? Je vous révèle aujourd’hui deux astuces pour commencer à écrire un roman à partir de là.

Cette idée d’article m’a été donnée par un visiteur de ma page Facebook (merci à lui !). Correspondant local de presse, il avait envie d’écrire un roman, avait les personnages, les idées, mais il n’arrivait pas à commencer à écrire. Alors que mes copains de l’association des Auteurs indépendants du Grand Ouest sont en week-end d’écriture (auquel je n’ai pu participer pour cause de cartons à faire !), je saute sur l’occasion pour vous livrer ces astuces que j’utilise régulièrement.

Technique n°1 : faites parler vos personnages !

La première technique consiste à partir des personnages. Si vous les avez déjà identifié, qu’il s’agisse de vos personnages principaux ou non, ils ont sûrement des choses à vous dire. Choisissez celui qui vous inspire le plus, ouvrez un nouveau document dans votre logiciel préféré ou prenez une feuille vierge, et racontez sa vie. Écrivez sa biographie, son âge, ses origines, ses caractéristiques physiques, ses doutes, ses envies… Tirez-leur les vers du nez, vous devez tout savoir sur eux. Vous pouvez partir de leurs caractéristiques physiques : par exemple, votre personnage a une cicatrice, d’où vient-elle ? Est-ce qu’elle lui rappelle un mauvais souvenir, un événement tragique, si oui lequel ?

chevalier à terre personnage roman technique écriture
Cette image m’a beaucoup inspirée pour décrire le personnage d’Armel dans ma romance en cours d’écriture.

Si vous séchez, utilisez la technique du « pourquoi » (très prisée en entreprise). Mettons par exemple que vous ayez décidé que votre personnage était timide et réservé, pourquoi ? Parce qu’il se sent inférieur aux autres. Pourquoi ? Parce qu’il a été constamment rabaissé par son père quand il était petit. Pourquoi ? Parce que son père voulait qu’il lui ressemble. Pourquoi ? Et ainsi de suite jusqu’à ce que vous ayez épuisé toutes les réponses.

Abordez aussi les relations entre les différents personnages : quels sont leurs liens, s’aiment-ils ou se détestent-ils (et pourquoi ? 🙂 ) ? Normalement, au fil de vos biographies, une trame devrait se dégager au fur et à mesure. Elle comportera sûrement des zones d’ombre, des manques, et là ce sera à vous de les combler au moment de rédiger ou de faire votre plan.

Technique n°2 : creusez votre concept

Si vous n’avez pas de personnages, mais seulement une idée de thème ou de concept, travaillez dessus. Là encore, la série de « pourquoi » va vous aider à y voir clair : pourquoi voulez-vous aborder ce thème, pourquoi est-il important pour vous ? Quel message voulez-vous faire passer ?

Une fois que vous aurez éclairci vos motivations, vous pouvez vous attarder sur le « comment » : comment voulez-vous aborder ce thème ? Si par exemple vous voulez aborder le thème de la protection de l’environnement, vous ne le ferez pas de la même manière si vous voulez écrire un roman fantasy, steampunk, de science-fiction, psychologique ou même policier ! Si vous choisissez d’écrire un polar, il vous faudra une victime, un coupable, une enquête, si c’est un roman fantasy, ce sera plutôt une quête, etc.

Laissez mûrir les choses… mais pas trop longtemps ! Quand j’entame l’écriture d’un nouveau roman, je fais mariner les éléments un certain temps, pour que ça se décante. Malgré moi, j’y pense en conduisant, en me promenant, en dormant aussi ! Votre cervelle d’écrivain va associer les pièces de puzzle sans que vous n’y preniez garde et la lumière se fera au moment où vous vous y attendez le moins.

Au début, des idées en vrac…

Cela dit, ne procrastinez pas non plus : lancez-vous même si tout n’est pas mûr ou abouti. Si les conseils de construction et autres vous bloquent, libérez-vous de la structure. Commencez par écrire, ensuite vous retravaillerez votre matière, ce sera peut-être plus facile à structurer une fois que vous aurez écris.

Gardez à l’esprit que tout ce que vous allez écrire ne restera pas forcément dans votre roman : les biographies, les réflexions sur le thème, etc. Pour ma romance sur la Bretagne médiévale, j’ai par exemple écrit plusieurs pages sur le début de la guerre de succession de Bretagne alors que mon intrigue commence à la fin de cette dernière. Ces pages ne paraîtront jamais, mais j’avais besoin de les écrire pour m’approprier les tenants et les aboutissants, de poser l’histoire des parents de mes héros…

Faire parler ses personnages et travailler sur son thème sont deux techniques que j’utilise très régulièrement quand je commence l’écriture d’un roman. Ce ne sont pas les seules. Vous pouvez par exemple lire cet article qui explique la technique des post-it. Si vous en avez d’autres, partagez-les en commentaires !

Envie de réagir ? Laissez un commentaire !

Abonnez-vous à mon infolettre !

Vous voulez ne rien manquer de mon actualité ?

Avoir des extraits gratuits ?

Savoir avant tout le monde les dates de publication de mes prochains romans ?

Bref, faire partie de ma communauté de fans ?

Entrez votre adresse de courrier électronique ici !

Holler Box