Travailler une idée de roman (1) : trouver l’idée

Travailler une idée de roman (1) : trouver l’idée

Vous avez une idée de roman ou bien vous devez en proposer une à un éditeur (c’était mon cas pas plus tard que ces dernières semaines #teaserON). Vous vous installez devant votre ordinateur ou votre cahier et là… le trou. Je vous propose une petite série de billets pour travailler une idée de roman et aboutir à premier jet. Pour commencer par le début, il faut d’abord trouver une idée. Si vous avez déjà une vague idée, c’est parfait. Si ce n’est pas le cas, il existe plusieurs pistes à explorer.

Partir d’une situation

Le site ecrire-un-roman.com a compilé dans son générateur d’idées 50 idées de roman : à vous de voir si cela vous inspire. Une bonne histoire est toujours basée sur un conflit (pas forcément au sens violent du terme, mais comme l’opposition de deux forces contraires).

Vous pouvez aussi exploiter un fait divers ou une situation que vous avez personnellement vécue. L’intrigue de Petite Mouette est née du procès d’un homme qui aimait une jeune fille plus jeune que lui. Tout le monde considérait d’office l’homme comme un pervers et la société le condamnait sans savoir, alors que la jeune fille elle-même semblait très amoureuse. Je me suis dit : « Et s’il s’agissait d’une vraie histoire d’amour, réciproque ? ». J’ai eu envie de broder là-dessus.

Partir d’un lieu

C’est souvent ma première source d’inspiration, personnellement : je suis très sensible aux lieux et ils me donnent souvent envie d’écrire une histoire autour. Soit ils sont presque un vrai personnage comme l’île de Bréhat ou la forêt de Brocéliande, soit ils sont un théâtre que j’ai envie de mettre en valeur comme dans Petite Mouette.

Souvent, du lieu découle une idée : pour Brocéliande, j’avais certes envie de parler des légendes, mais j’avais aussi l’image d’un manoir aperçu dans la forêt au cours d’une de mes balades. Il m’avait intriguée et je m’étais demandée pourquoi il semblait inhabité. Puis je me suis dit « et si quelqu’un héritait de ce manoir en ignorant tout de sa famille ? ». Et voilà, j’étais partie pour écrire Les Ombres de Brocéliande !

Partir d’un personnage

Je n’exploite pas vraiment cette piste car mes personnages viennent souvent en second lieu. Mais il peut être intéressant de créer un personnage duquel découlera toute une histoire. Ce peut être une technique particulièrement intéressante pour un roman de fantasy ou un roman policier.

Pour la fantasy, c’est le héros qui va définir toute l’intrigue du roman, axée autour de sa quête. Dans un polar, on se focalise souvent sur le coupable ou sur la personne qui mène l’enquête : leur personnalité est alors souvent le point de départ.

Partir d’une époque

C’est particulièrement indiqué pour les romans historiques, évidemment. Pour les aventures d’Éléonore, je voulais raconter la période précédant la Révolution française à travers les aventures d’une jeune femme un peu réfractaire aux pesanteurs de la société.

Pour mon roman #7 dont je travaille actuellement le synopsis, j’avais envie d’évoquer la Bretagne médiévale : j’ai donc compulsé mes cours d’histoire de la Bretagne pour voir quels événements pouvaient être exploitables dans un roman. Je vous en reparle très vite, dès que ce sera un peu plus mûr !

Vous l’avez croisée sur les réseaux sociaux, ce pourrait-être ma prochaine héroïne !

Un peu de tout ça à la fois ?

Il arrive souvent que l’idée de roman vienne d’un mélange de tous ces éléments. Pour le roman que j’évoquais précédemment, l’idée première est d’écrire une romance historique ancrée sur le territoire breton, avec une héroïne forte soumise à une situation de départ qu’elle refuse. De là, j’ai précisé l’époque, le lieu, le personnage principal.

L’idée de roman est une alchimie un peu mystérieuse. Il faut surtout vous écouter, écouter vos envies et faire confiance à votre imagination. De l’envie naît l’idée qu’il s’agit ensuite de travailler pour en faire quelque chose d’exploitable. Mais ça, on en parlera une autre fois !

Avez-vous des difficultés à trouver des idées de roman ou bien êtes-vous plutôt du genre à crouler sous les idées et à ne pas avoir le temps de les exploiter ? Dites-moi tout en commentaires.

Une réponse

  1. […] continue ma série entamée la semaine dernière : travailler une idée de roman. Vous avez trouvé l’idée que vous aviez envie de […]

Envie de réagir ? Laissez un commentaire !

Abonnez-vous à mon infolettre !

Vous voulez ne rien manquer de mon actualité ?

Avoir des extraits gratuits ?

Savoir avant tout le monde les dates de publication de mes prochains romans ?

Bref, faire partie de ma communauté de fans ?

Entrez votre adresse de courrier électronique ici !

Holler Box
%d blogueurs aiment cette page :