5 idées pour occuper un auteur confiné

J’avais prévu un autre article cette semaine, mais je m’adapte à la situation et je vous partage 5 idées pour s’occuper pendant cette période où le mot d’ordre est #restezchezvous. Évidemment, mes idées sont orientées écriture, mais pas seulement !

Comme beaucoup d’entre vous, je suis confinée à la maison avec mes enfants pour enrayer l’épidémie de coronavirus. Ce n’est pas une situation facile et même si j’habite à deux pas de la mer, j’essaie de limiter mes sorties au minimum (c’est-à-dire les courses).

Idée n°1 : écrire 🙂

On commence par la plus évidente quand on est auteur : le confinement est l’occasion rêvée d’avoir enfin du temps pour se mettre à ce manuscrit qu’on n’a jamais eu le temps de finir ou au contraire de commencer. Si vous avez des enfants, profitez du moment où ils sont en train de travailler, de jouer ou de faire la sieste pour vous y mettre. Les miennes sont grandes donc elles me sollicitent un peu moins, mais si les vôtres sont plus petits, pourquoi pas écrire pendant qu’ils font leurs devoirs ? C’est une manière d’être ensemble et de partager une occupation commune. Bon, évidemment, il ne faut pas que vos enfants demandent de l’aide à chaque minute, sinon la concentration n’est pas optimale !

Il faut aussi composer avec l’absence d’inspiration. Marièke en a très justement parlé dans son dernier article Confinement et créativité. Paradoxalement, c’est alors qu’on a du temps pour faire quelque chose qu’un blocage se met en place, inconsciemment.

Si l’écriture est trop difficile, peut-être que vous pouvez vous concentrer sur la correction d’un manuscrit. C’est mon cas, je suis en train de corriger le manuscrit de ma romance historique pour l’envoyer à mon éditrice. C’est l’occasion aussi de faire des recherches documentaires pour un livre à venir ou d’organiser le plan d’un roman pour lequel vous avez des idées, mais pas de scénario.

Idée n°2 : Lire

L’année 2019 a été tellement occupée de millions de choses dans ma vie que je n’ai presque pas eu le temps de lire. Or, un bon écrivain est un écrivain qui lit. En 2018, j’avais réussi à lire environ un livre par semaine et j’aimerais bien reprendre un rythme semblable.

Le confinement donne l’occasion de prendre le temps d’ouvrir un livre et de se plonger dans un autre univers. Si vous avez des enfants, ça peut être aussi l’occasion de partager le moment de lecture (tout le monde lit en même temps). Ou, pourquoi pas, de raconter une histoire à voix haute si les enfants sont petits.

Mon problème à moi, c’est que mes livres sont restés… chez mes parents ! En effet, mon bureau vient tout juste terminé (j’écris cet article en regardant la mer #jesaislachance) et ma bibliothèque n’est pas encore installée. Qu’à cela ne tienne, je vais sortir ma liseuse de sa torpeur. J’ai pas mal d’ebooks en attente dessus. Si vous n’avez pas de liseuse, les applications de lecture existent pour ordinateur ou téléphone.

Ici un comparatif des liseuses du marché en 2020.

Si vous êtes à sec, de nombreux éditeurs et auteurs indépendants offrent leurs livres ou les mettent à petit prix. Le site Confinement-lecture propose une trentaine d’ebooks gratuitement et des offres spéciales sur de nombreux autres livres. Sur ce groupe Facebook, vous retrouverez toutes les offres des auteurs indépendants pendant la période de confinement. Je vous offre un de mes romans gratuitement au choix. Pour cela, une seule condition : écrivez-moi (en précisant bien votre adresse mail) ! 😉

Idée n°3 : Repenser son site Internet

J’avais inscrit ça dans ma liste de choses à faire bien avant le confinement. Mon site a maintenant quelques années et j’ai envie de lui donner un nouveau look. Surtout, j’aimerais avoir un seul site qui évoque mes deux activités : rédactrice et romancière. Les deux sont en effet pour moi étroitement liées. Ce temps de confinement va être l’occasion de me pencher sérieusement sur la refonte de mon site.

Tout cela étant subordonné à la réparation de ma ligne Internet. Parce que, oui, EN PLUS, la ligne se déconnecte intempestivement toutes les 10 mn depuis une semaine #cestpaslemoment.

Mes filles en ce moment 🙂 heureusement on a encore la 4G ! (Source)

Si vous avez un site d’auteur ou un blog, vous pouvez aussi profiter du confinement pour faire le ménage dans les articles, revoir votre thème graphique ou la structure du site. C’est aussi l’occasion de rédiger des articles d’avance si vous n’en avez pas. Si vous n’avez pas de site… c’est peut-être le moment de vous lancer !

Idée n°4 : Trier ses photos numériques

Depuis l’arrivée du numérique dans la photo, on mitraille à tout va et on sature nos disques de photos. La plupart du temps, une partie est inexploitable (flou pas artistique, sur ou sous exposition, mauvais cadrage…).

Pour ma part, quand je transfère mes photos sur mon ordinateur, j’essaie de les trier. Si ce n’est pas votre cas, prenez maintenant le temps de le faire. Parmi les bonnes photos, ne gardez que celles qui font sens : les portraits, un événement particulier, un cadrage particulièrement réussi. Aucun intérêt de garder la photo de la Tour Eiffel (sauf si votre bébé est photographié à côté), vous aurez de superbes vues sur Internet par des photographes pros. Ce site donne des conseils sur la manière d’épurer son ordinateur et notamment ses photos.

Transformez l’activité en le faisant avec vos enfants, par exemple. Ils seront sans doute ravis de revoir les photos de vacances, leurs anniversaires et autres souvenirs. Personnellement, quand on a rangé ensemble les albums photos pour déménager, on s’est payé une belle crise de fou-rire.

En parlant d’album photo, une autre occupation très utile est de créer des livres à partir de vos photos. Pour ma part, j’essaie de faire un livre-photo pour chaque année, avec les meilleures photos numériques. C’est un peu long à faire, mais on a un support papier. Je me dis que, si par malheur mes photos numériques venaient à disparaître, j’aurais toujours quelque chose qui reste. J’utilise le site Pixum qui a l’avantage de proposer un logiciel à télécharger pour créer l’album directement depuis le disque dur (sans télécharger les photos sur un serveur, ce que je trouve particulièrement fastidieux).

Idée n°5 : ne rien faire

Il y a dix mille choses à faire pour s’occuper dans une maison quand on est forcé d’y rester : faire le ménage de printemps, ranger, bricoler ces trucs qu’on a jamais le temps de faire, lancer une partie familiale de jeu de société ou un tournoi de PS4…

Mais on peut aussi profiter de ces moments pour ne rien faire. Rêvasser devant sa fenêtre ouverte et, vu qu’il n’y a presque plus de bruits dans la rue, écouter les oiseaux, le vent dans les arbres. Entendre le silence (si, si, je vous assure, quelquefois ça fait du bien). Regarder dehors, même s’il y a un immeuble ou une autre maison en face. Profiter du soleil sur son balcon, sa terrasse ou devant la fenêtre. Se poser dans son fauteuil et regarder ses enfants jouer. Ou se chamailler (après tout, on s’est tous chamaillés avec nos frères et sœurs quand on était petits et personne n’en est mort).

Évidemment, il ne s’agit pas de ne rien faire toute la journée, sinon on va vite s’ennuyer. Apprenons à nous poser. Regardons la vie autour de nous, ne serait-ce qu’en hommage à ceux qui côtoient quotidiennement la mort pour nous sauver… #RestezChezVous

Envie de réagir ? Laissez un commentaire !

Abonnez-vous à mon infolettre !

Vous voulez ne rien manquer de mon actualité ?

Avoir des extraits gratuits ?

Savoir avant tout le monde les dates de publication de mes prochains romans ?

Bref, faire partie de ma communauté de fans ?

Entrez votre adresse de courrier électronique ici !

Holler Box