Livre Paris 2019, un salon plein de promesses

Livre Paris 2019, un salon plein de promesses

Samedi dernier, j’étais au salon Livre Paris, pour la quatrième fois de mon existence. Eh oui, je n’y étais jamais allée avant de m’auto-éditer. Cette année encore, je m’y suis encore rendue en mode touriste, mais cette fois, j’avais deux rendez-vous importants… Je vous raconte ma journée ?

Pour la première fois, j’ai emmené avec moi ma fille aînée, future mangaka (c’est-à-dire dessinatrice de mangas, pour ceux qui l’ignoren. Pour lt). J’avais déjà constaté les années passées que les éditeurs de mangas étaient très bien représentés à Livre Paris et leurs stands souvent pris d’assaut. Celui de Ki-Oon était particulièrement chouette avec sa bibliothèque en carton grandeur nature, en hommage à leur best-seller du moment, Magus of the Library.

Le stand de Ki-Oon, éditeur de manga.

10h Petit-déjeuner chez Librinova

C’est presque un rituel : je commence toujours ma journée à Livre Paris par le stand de Librinova, la plateforme d’auto-édition grâce à laquelle j’ai osé lancé mon premier roman en 2015, Le Vent des Lumières. D’ailleurs, j’ai passé le plus clair de mon temps sur le stand, c’est presque une deuxième famille ! Comme chaque année, j’ai apporté dans mon sac (enfin, plutôt celui de ma fille !), des gourmandises bretonnes : madeleines au caramel au beurre salé, caramels au beurre salé et pavés de sarrasin au chocolat. Miam.

Livre Paris salon du livre
Un selfie en arrivant à Livre Paris !

C’est l’occasion de saluer l’équipe de Librinova : Charlotte et Laure, les fondatrices, Ophélie, Madeline, Anaïs, et bien sûr Andrea, mon agent littéraire. Discussions autour du café, en compagnie d’autres auteurs. Je croise Marjorie Tixier, lauréate du concours Secrets de famille dont j’ai été la marraine, Marilyse Trécourt (mais en coup de vent, snif !), Pascale Rault qui a été comme moi dans les premiers auteurs de la première « promo » Draftquest/Librinova.

Après avoir papoté, on visite les stands les plus proches et on fait un petit tour de repérage. Je ne m’éloigne pas trop car j’ai rendez-vous à 11h avec Andrea.

11h Rendez-vous avec mon agent littéraire

J’aime toujours autant dire ces mots-là « mon agent littéraire », c’est classe, non ? 😀 Comme je ne vais pas souvent sur Paris, le salon est souvent une occasion de discuter avec Andrea de manière plus informelle que par mail. Nous parlons de mes projets en cours, personnels et professionnels, mais aussi bien sûr de mes projets d’écriture. En effet, j’ai rendez-vous à 14h avec une éditrice, potentiellement intéressée par mon roman en cours d’écriture. #yess

Andrea m’apprend aussi qu’elle a une piste plutôt sérieuse avec un autre éditeur, non pas pour un de mes livres déjà écrits, mais pour une future collaboration (donc d’autres romans). L’éditrice n’est pas là le samedi et je ne pourrais donc pas la rencontrer, mais Andrea le fera pour moi le lendemain.

Ouaw. Je comprends mieux pourquoi toute l’équipe de Librinova m’a félicité le matin pour « la bonne nouvelle ». 😀 J’ai un peu de mal à réaliser, mais comme à mon habitude, je ne m’emballe pas tant que rien n’est signé (et c’est pareil pour tout, d’ailleurs !).

11h30 Déjeuner

Pour pouvoir manger à Livre Paris, il faut soit apporter son panier, soit commencer à faire la queue dès 11h. Nous ne patientons pas trop longtemps pour acheter nos sandwichs et nous installons sur un bout de moquette du côté des stands officiels des pays étrangers.

Je m’étonne toujours d’ailleurs de voir les stands immenses de l’Arabie Saoudite, du Sultanat d’Oman et autres pays du même type… surtout quand on connaît le prix du m² au salon. Le plus étrange est de voir ces stands quasiment vides de livres et d’auteurs. Quel est leur objectif en venant sur Livre Paris ? Je n’ai pas osé aller leur demander, mais si quelqu’un à la réponse, je suis curieuse.

14h Rendez-vous avec une éditrice

Je rejoins Andrea chez Librinova qui m’accompagne sur le stand de l’éditrice pour mon rendez-vous. C’est en effet Andrea qui m’a décroché cet entretien grâce à son travail d’agent littéraire. Je ne dirais évidemment pas de quelle maison il s’agit car rien n’est signé, mais il s’agit d’une maison appartenant à un groupe très important. Leur catalogue est très sympa, avec des romans étrangers et des romans français.

Je suis dans mes petits chaussons et en même temps, je suis en mode #hiiiii ! Andrea nous présente l’une à l’autre et la conversation est très informelle, c’est plus une prise de contact « en vrai » qu’un rendez-vous contractuel. On a déjà échangé par mail et elle a déjà lu Les Ombres de Brocéliande, elle connaît donc déjà mon écriture. Je lui explique mes intentions d’écriture sur le roman 6, je lui demande surtout ce qu’elle attend ou plutôt ce qu’elle cherche dans les manuscrits qu’elle publie. L’objectif n’est pas d’écrire sur commande, mais plutôt de voir dans quelle mesure mon roman peut convenir à ses attentes.

Elle me parle aussi de sa manière d’envisager une collaboration et ça me rassure de savoir qu’elle envisage un vrai travail éditorial sur le texte. C’est ce qui m’avait manqué pour Le Vent des Lumières, car j’attends aussi d’un éditeur qu’il me fasse progresser dans mon écriture. Avant de partir, elle me propose de lui envoyer une note d’intention, reprenant tous ces éléments, ainsi qu’un synopsis plus détaillé sur le déroulement du roman.

Je suis super contente de ce rendez-vous, car c’était vraiment très sympathique. J’ai hâte (et peur !) de savoir ce que l’éditrice va penser de mon travail, mais comme on dit « y’ a pu qu’à ! ».

15h Visite du salon

Pendant qu’Andrea retourne chez Librinova pour animer l’un des nombreux cafés littéraires et masterclasses organisées par la plateforme, nous partons en visite dans les allées du salon. Pas facile d’adopter un trajet ordonné car les stands sont parfois en quinconce ! Du côté de la new romance et du young adult, c’est le rush, les files d’attentes sont longues comme un jour de pénurie d’essence à la station-service ! Le plus dingue, c’est qu’il s’agit d’auteurs et autrices peu connus du grand public et de toutes petites maisons d’éditions. Le fait est qu’ils drainent un réservoir de fans impressionnant.

On croise quelques « stars » qui s’installent, mais je trouve qu’il y en a moins que l’année dernière. Morgane fait son shopping chez les éditeurs de manga, je fais quelques achats de mon côté. Je vois aussi sur les étals des éditeurs les livres de mes copines : Marilyse Trécourt, Mélanie Taquet, Carène Ponte, Laure Manel (qui est très entourée), et j’en oublie. Je vais aussi saluer mes collègues de l’association des auteurs indépendants du grand ouest Myriam Caillonneau, Jeanne Sélène et Frédérique Bonizec, ainsi que Mélanie De Coster (qui n’est pas encore sur son stand).

Morgane et Magus of Library chez Ki-Oon.

17h Dédicace, café littéraire et… course !

Pendant que Morgane fait la queue pour avoir une dédicace de VanRah, une autrice de manga qu’elle a ratée à la JapanExpo, je retourne chez Librinova pour assister à l’un des cafés littéraires, avec Marjorie Tixier et Florian Lafani, l’éditeur de Fleuve et Michel Lafon : « L’auto-édition, un tremplin vers l’édition traditionnelle ».

Notre train est à 18h57 et il nous faut trente minutes pour arriver jusqu’à la gare, mais Morgane n’obtient sa dédicace in extremis qu’à 18h15 ! C’est donc au pas de course et sans avoir le temps de saluer l’équipe de Librinova que nous quittons le salon. Heureusement, on attrape le TGV à temps, ouf !

Ce fut une très belle journée, riche en émotions et en espoirs. Il ne me reste plus qu’à travailler pour qu’elle porte ses fruits. Mon plus grand souhait, pour l’année prochaine, est d’être présente à Livre Paris non pas en touriste, mais comme auteur en dédicace !

Et vous, vous êtes allés à Livre Paris ? Qu’en avez-vous retenu ? Dites-moi tout !


Envie de réagir ? Laissez un commentaire !

Abonnez-vous à mon infolettre !

Vous voulez ne rien manquer de mon actualité ?

Avoir des extraits gratuits ?

Savoir avant tout le monde les dates de publication de mes prochains romans ?

Bref, faire partie de ma communauté de fans ?

Entrez votre adresse de courrier électronique ici !

Holler Box