Deux mille… dix [projets]-neuf(s)

Deux mille… dix [projets]-neuf(s)

Un titre de billet en forme de jeu de mots et de clin d’oeil pour vous parler de mes projets en 2019. Si l’an dernier, j’avais plutôt choisi le mot « envie », cette année le mot « projet » s’applique très bien.

Étymologiquement, le mot « projet » vient du latin projectus qui veut dire « jeter quelque chose en avant. Il est donc tout à fait indiqué pour cette année 2019, car *attention, scoop* pas mal de choses vont bouger cette année. Pour ce qui concerne l’écriture, ce sera plutôt du « vieux-neuf », car je vais évidemment continuer à écrire des romans et les publier. En revanche, professionnellement et personnellement, il y aura du changement, du neuf, voire même des bouleversements…

Les projets d’écriture

#Écriture 1 > Publier mon sixième roman au cours de l’année

J’en ai déjà rédigé le premier jet pendant le Nanowrimo 2018. Sur les conseils et par l’entremise de mon agent littéraire de Librinova, Andrea, j’ai soumis mon synopsis et les premiers chapitres à un éditeur. J’attends avec impatience son verdict !

#Écriture 2 > Participer à au moins 5 salons du livre

En 2018, j’en ai fait seulement 3, mais je me suis beaucoup amusée. Cette année, j’espère en faire au moins deux de plus. Je vais privilégier les salons sur lesquels je peux me rendre avec mes copains de l’Association des auteurs indépendants. Parce qu’on s’entraide, parce qu’on partage les frais, mais surtout parce que c’est plus marrant (les auteurs des autres stands nous envient nos fou-rires, je crois !).

salon auteurs indépendants 25è heure du livre Le Mans
Au salon La 25ème heure du Mans avec ma copine Audrey Pleinet, sur le stand des Auteurs indépendants du Grand Ouest.

#Écriture 3 > Finir un 5ème #nanowrimo avec un nouveau roman

Tout va dépendre de l’état d’avancement de mon #roman6 en novembre. Si je suis suffisamment avancée (voire s’il est publié !), je me lance dans un nouveau projet. J’ai déjà des idées pour un autre roman contemporain, à moins que je ne mette en chantier le tome 3 d’Éléonore. Si ce n’est pas possible, j’aimerais au moins écrire une nouvelle. J’en ai une qui s’appelle Huit minutes et qui me trotte dans la tête depuis quelques mois (années ?). Si je travaille bien, je pourrais la soumettre à un appel à textes (pourquoi pas pour un numéro de L’Indépanda ?).

Les projets professionnels

#Pro 4 > Créer (enfin) ma micro-entreprise

Cela fait deux ans que j’y pense et, depuis l’année dernière, que je l’envisage très sérieusement pour deux raisons. D’abord, je me suis déjà immatriculée l’année dernière auprès de l’URSSAF pour avoir un statut d’artiste-auteur et toucher mes droits d’auteurs issus de l’édition traditionnelle. Mais ce statut ne me permet pas de toucher mes revenus d’auto-édition (encore un snobisme des métiers du livre…). Jusqu’à présent, je déclarais donc ces revenus sur mes impôts en tant que particulier, mais j’avais envie d’avoir un vrai statut pour cette partie de mes revenus (plus rémunératrice que les droits d’auteurs, en plus). Deuxième raison : j’envisage de me lancer dans la rédaction web et je dois pouvoir facturer d’éventuels clients. Il me faudra aussi faire les démarches nécessaires pour rendre cette activité compatible avec mon statut actuel (je travaille dans la fonction publique à temps plein). Mais c’est aussi l’objet du projet suivant.

rédaction web ordinateur articles seo écriture
La rédaction web, une autre manière de vivre de l’écriture ?

#Pro 5 > Me former pour devenir rédactrice web

De la même façon, j’ai mis du temps pour me décider, mais je me suis inscrite début janvier à une formation en rédaction web. Depuis plus d’un an, je pratique déjà cette activité plus ou moins en dilettante sur des plateformes pour m’entraîner. La rédaction web consiste à rédiger des textes divers et variés pour des clients : des fiches produits, des articles de blog, des pages de site internet, etc. C’est un peu comme un prête-plume ou un écrivain public, mais au service des entreprises. L’idée sous-jacente de cette formation, c’est de tester la viabilité de l’activité, afin d’envisager de la faire à temps partiel, en parallèle avec l’écriture des romans. Voire en faire mon activité principale un jour et ainsi vivre de l’écriture.

#Pro 6 > Questionner ma carrière et changer d’emploi.

Car c’est là le gros changement de 2019 : je suis à un tournant dans ma carrière. Après 14 ans au même poste et 20 ans de fonction publique, j’ai envie de changer d’air professionnel et de voir autre chose. Je n’exclue pas de me lancer un jour en freelance si la rédaction web fonctionne, une manière de vivre de l’écriture, en continuant à publier des romans. En attendant, je prospecte activement pour trouver un nouvel emploi et je ne m’interdis même pas de faire autre chose que de la communication. Je vais aussi faire un stage de « décision » au printemps (un pré-bilan de compétences, en quelque sorte).

Audacieuse, ça ne vous rappelle rien ? 😉 #Eléonore

Côté perso

#Perso 7 > Accompagner ma fille à Toulouse.

Mon aînée, bientôt 18 ans (eh oui, ça tourne !) veut devenir mangaka (entendez : dessinatrice de mangas). Je ne vais évidemment pas lui dire que dessinatrice, ce n’est pas un vrai métier, quand moi-même j’aspire à vivre de l’écriture ! Ce n’est pas un discours facile à tenir, mais je considère que mon rôle de maman est de l’aider à grandir et à trouver sa voie par elle-même. Ce n’est cependant pas sans appréhension que je l’accompagne dans son orientation, le statut professionnel de l’auteur étant quand même de plus en plus précaire aujourd’hui. Morgane veut postuler à l’école de manga de Toulouse, l’EIMA, et la sélection se faisant lors d’un stage de quatre jours, pendant les vacances d’avril, ce sera l’occasion pour moi de faire un peu de tourisme et de découvrir la ville rose. En attendant, voici sa page Facebook et son profil Instagram 🙂

Voir cette publication sur Instagram

Enfin finis !!!

Une publication partagée par GooNan Art (@goonanart) le

#Perso 8 > Aller au parc Astérix en famille.

Chaque année, on s’accorde une petite sortie au printemps, le temps d’un ou deux jours (ou plus, parfois !). Après Disneyland Paris, le zoo de Beauval, un séjour au ski et le Futoroscope, nous irons sans doute nous éclater chez les Gaulois. J’avoue que j’aime bien ces petites coupures dans le quotidien, où on se rappelle que la famille, c’est important. <3

famille
En famille, dans l’abbaye du Mont Saint-Michel.

#Perso 9 > S’offrir un week-end « bulle » en amoureux.

La famille, c’est important, mais se retrouver à deux, c’est bien aussi. L’année dernière, l’envie « week-end en amoureux » n’avait pas pu se concrétiser, car nous avons eu beaucoup de choses pas prévues. Même si je n’en fais pas une priorité, j’aimerais bien réussir en 2019 à nous ménager un ou deux jours pour buller à deux (et par exemple faire une randonnée en kayak ou un vol en parapente).

#Perso 10 > Et puis… tout changer ?

On l’a vu avec tous mes projets, 2019 sera donc une année de gros changements. Mais, si tout va bien, on ne s’arrêtera pas là… Je ne vous en dis pas plus pour l’instant 😉 car rien n’est officiel, mais il y a de la nouvelle vie dans l’air :).

Et vous, vous avez des projets, des ambitions, des envies pour 2019 ? Racontez-moi tout en commentaire !

Envie de réagir ? Laissez un commentaire !

Abonnez-vous à mon infolettre !

Vous voulez ne rien manquer de mon actualité ?

Avoir des extraits gratuits ?

Savoir avant tout le monde les dates de publication de mes prochains romans ?

Bref, faire partie de ma communauté de fans ?

Entrez votre adresse de courrier électronique ici !

Holler Box