Découvrez la couverture du Sang des Lumières

Découvrez la couverture du Sang des Lumières

Mon cinquième roman, Le Sang des Lumières, sortira le 26 octobre en numérique. Pour accompagner ce lancement et vous mettre l’eau à la bouche, je vous ai concocté un programme de fou durant tout le mois d’octobre. Cette semaine, vous avez pu découvrir sur ma page Facebook la couverture, mais en petits morceaux (oui, les auteurs sont des gens sadiques !). Il est temps maintenant de vous dévoiler l’intégralité du manteau des nouvelles aventures d’Éléonore…

Une couverture, deux tableaux

Avant de vous dévoiler la couverture, quelques explications sur sa conception (oui, je fais durer le plaisir !).

Cette couverture, réalisée comme toujours par ma graphiste de compèt’, n’a pas pris longtemps à être faite. J’avais en effet une idée très précise de ce que je voulais (pour une fois !). Il y a très longtemps déjà, lorsque je commençais seulement à réfléchir sur l’écriture du Sang des Lumières, je suis tombée sur les toiles d’un peintre arménien dans la mouvance de Turner (que j’adore aussi) : Ivan Aïvazovski (je vous invite à découvrir ses œuvres ici).

Fishermen on the coast of the sea peinture ivan aivazovsky

Je me suis notamment arrêtée sur celle-ci, intitulée Fishermen on the coast of the sea, à cause de la lumière qu’elle dégage, mais aussi à cause des deux éléments forts du tableau. En effet, les canots sur le rivage et le bateau en partance au large correspondent tout à fait à des scènes du roman (je vous laisse découvrir lesquelles). Je me suis assurée que le tableau était dans le domaine public afin de pouvoir l’utiliser en couverture.

J’avais envie aussi de faire référence à la Révolution et à son événement emblématique : la prise de la Bastille. Plutôt que de choisir un tableau mettant en scène le 14 juillet 1789, j’ai opté pour un tableau réalisé quelques jours après par un dénommé Robert Hubert et s’intitulant La Bastille, dans les premiers jours de sa démolition. D’une part parce que ses tonalités venaient bien en écho à celles du tableau d’Aïvazovski et d’autre part parce que je trouvais que le moment de la démolition était assez symbolique du roman.

Démolition Bastille Le Sang des Lumières roman historique

 

Et la couverture, alors ?

Bon, j’ai fini de vous faire lambiner : voici le résultat ! 🙂

Couverture Le Sang des Lumières suite Le Vent des Lumières Lynda Guillemaud romancière roman historique

Le Sang des Lumières, roman historique (clic pour voir en grand).

Alors, qu’en pensez-vous ? Elle vous plaît ?

Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir le résumé et les 2 premiers chapitres du roman, d’abord sur la page Facebook dès lundi et sur le blog vendredi. Et bien sûr, ne manquez pas la sortie le 26 octobre 🙂

 

Envie de réagir ? Laissez un commentaire !

Abonnez-vous à mon infolettre !

Vous voulez ne rien manquer de mon actualité ?

Avoir des extraits gratuits ?

Savoir avant tout le monde les dates de publication de mes prochains romans ?

Bref, faire partie de ma communauté de fans ?

Entrez votre adresse de courrier électronique ici !

Holler Box