Mes 11 réponses au Sunshine blogger award

Mes 11 réponses au Sunshine blogger award

Je comptais vous rappeler cette semaine le concours d’écriture de Librinova dont je suis la marraine sur les secrets de famille. Mais comme Marièke du blog Mécanismes d’Histoires m’a gentiment taguée pour le Sunshine Blogger Award, je me plie volontiers à l’exercice ! Cela ne vous empêche pas d’aller écrire une fiction d’au moins 220.000 signes sur le thème des secrets de famille pour participer au concours ! 🙂

Mes 11 réponses

1. Pourquoi avoir créé ton blog ?

Mon premier blog date de 2003, il me servait surtout à mettre en ligne des textes (ce sont les premiers billets de la rubrique Bribes) et à avoir une page de présentation de mes romans. À l’époque, je cherchais un éditeur de manière traditionnelle et l’auto-édition était quasiment absente des librairies en ligne. C’était donc plutôt un espace d’expression, une sorte de vitrine.

2. Te souviens-tu de la première fois que l’idée d’écrire tes propres histoires t’es venue ?

J’ai commencé à écrire très jeune (je m’amusais avec ma sœur à écrire des scénarios de BD qu’elle dessinait). Je crois que mon premier essai de roman date du collège, c’était une sorte de journal intime romancé… À cette époque aussi, j’ai commencé un roman historique, parce que je venais de voir la série des Angélique pour la première fois à la télé 🙂 . J’ai ensuite lu les livres d’Anne Golon, j’étais déjà fascinée par l’Histoire… et j’ai eu envie de raconter à ma façon l’histoire d’une jeune fille sous l’Ancien Régime (j’étais quasiment dans la fanfiction, en fait).

3. Lis-tu des livres sur l’écriture ? Certains ont-ils changé ta façon d’écrire ?

J’ai lu beaucoup sur l’écriture, mais plutôt des sites et des blogs d’écrivains. Je n’ai pas lu énormément de livres sur l’écriture, mais je viens d’offrir à ma fille L’anatomie du scénario de John Truby (que je compte bien lire aussi !) car c’est une référence. Cela dit, je me souviens très bien avoir été marquée par certains passages des Lettres à un jeune poète de Rilke, mais je ne crois pas que ça ait changé ma façon d’écrire.

pexels-photo-309724.jpeg

4. Envisages-tu de faire de l’écriture un métier et de vivre de ta plume ?

Oui, évidemment. C’est mon plus grand rêve et j’essaie actuellement de m’en donner les moyens. J’aimerais compléter mon activité de romancière par de la rédaction web (j’ai découvert ce métier depuis peu et c’est exactement ce qui correspond à mon tempérament et à ma manière de travailler). Je suis quelqu’un d’assez solitaire et réservé, je peux rester chez moi sans voir personne des jours entiers et ça me va très bien. 🙂

5. Es-tu planner ou pantser ?

Je suis plantser (je suis bretonne mais pas normande, pourtant !). Je planifie toujours un peu mes romans, mais mes plans ne sont jamais très détaillés. Je réajuste souvent mes plans en fonction de ce que j’ai écris, mais j’ai appris, avec l’expérience, à au moins planifier le début et la fin, ainsi que les grandes étapes du récit.

6. As-tu déjà tenté le Nanowrimo ?

Oui, mon premier date de 2015, je l’ai réussi et j’y ai écris le premier jet des Ombres de Brocéliande. En 2016 et 2017, j’ai consacré mes 2 nanos à écrire le premier jet du Sang des Lumières, mon prochain roman historique.

7. Quelle est ta principale difficulté quand tu écris ?

Le scénario. C’est mon point faible, j’ai toujours l’impression de raconter des histoires où il ne se passe rien d’original. J’ai le sentiment que mes rebondissements sont trop tirés par les cheveux (bon, c’est le cas, quelquefois !), que c’est incohérent. Je sais que ça vient sûrement du fait que je ne réfléchis pas assez mon plan, justement. Mon deuxième point faible, ce sont ma difficulté à incarner certains personnages (et souvent les héros, d’ailleurs). J’ai des personnages secondaires assez attachants, mais parfois les héros n’ont pas d’existence « physique ».

8. Quel serait ton conseil aux écrivains débutants ?

Ne pas faire de complexe d’infériorité et oser, se lancer, écrire. Même si on pense qu’on est nul et bon à rien. Le seul moyen de savoir réellement ce que vaut son écriture, c’est de publier (dans le sens de « rendre public ») : sur un site, en auto-édition, voire chez un éditeur.

9. Peux-tu me donner le pitch de ton livre en cours d’écriture ?

Le Sang des Lumières est la suite des aventures d’Éléonore, une aristocrate indisciplinée  qui va se faire emporter dans le tourbillon de la Révolution, alors qu’elle s’apprêtait à mettre les voiles pour l’Amérique. Les événements vont bouleverser son quotidien, sa vie, mais aussi tout ce qu’elle croit, tout ce qu’elle est. Et on se demande si elle va en sortir indemne. 🙂

10. Qu’est-ce qui fait qu’un livre est réussi pour toi ?

Un livre est réussi si, dès les premières pages, je ne peux plus le lâcher sans savoir la fin. Mais il faut aussi qu’il m’emporte avec lui, qu’il me fasse vibrer. J’ai lu de très bons livres addictifs dans le sens où je voulais absolument arriver au bout pour avoir le dénouement, mais qui ne m’ont laissé aucun souvenir de lecture.

pexels-photo.jpg

11. Quel est ton livre préféré ?

Ouille, question toujours difficile, choisir un seul livre ! J’ai des auteurs préférés : Maurice Druon, Eric-Emmanuel Schmitt, Emile Zola, Gustave Flaubert, Rilke… mais un livre préféré… Je ne sais pas si je préfère un seul livre, en fait. J’ai besoin de lectures différentes. Joker !

Mes 11 questions

Le principe du tag, c’est qu’on demande à 5 blogueurs ou écrivains de répondre à leur tour à des questions. J’invite donc Laure Manel, Claire Casti de Rocco, Marilyse Trécourt, Anaïs W. et Thierry (histoire d’avoir un représentant de la gent masculine :p ) à répondre aux questions suivantes (si ils le veulent bien, évidemment !).

  1. Qu’est-ce qui te plait le plus dans l’écriture ?
  2. Raconte-nous ton meilleur souvenir avec un lecteur.
  3. Quelle est ta plus grande peur ou inquiétude (par rapport à tes livres ou plus généralement) ?
  4. Comment trouves-tu l’inspiration pour tes histoires ?
  5. As-tu un rituel d’écriture ?
  6. Quel est ton plus grand rêve ?
  7. Quel est ton « mantra », la phrase qui te porte quand tu as un coup de mou ?
  8. Quel (ou qui) est ton plus fidèle allié dans l’écriture ?
  9. Ton endroit préféré pour écrire ou lire ?
  10. Avec quel héros de livre aimerais-tu passer une journée ?
  11. Et avec quel écrivain ?

Finalement, on se rend compte que ce n’est pas si facile d’inventer de nouvelles questions 😉 Si vous avez envie de participer à ce tag, n’hésitez pas et venez poster vos réponses en commentaires !

 

 

5 réponses

  1. L'Astre dit :

    C’est rassurant de lire que des auteurs chevronnés ont eux aussi du mal avec les ficelles du scénario ! Merci pour ces réponses très sympathiques 🙂

  2. Parfait dit :

    «Ne pas faire de complexe d’infériorité et oser, se lancer, écrire»
    Très bon conseil.
    Je suis aussi romancier, ou plutôt nouvelliste. J’avoue que le plus difficile, c’est de commencer. Une fois qu’ on s’y lance, il devient impossible de s’arrêter. À mesure que les jours s’effacent, l’intrigue prend corps dans votre esprit…

    Concernant votre aspiration à devenir rédactrice web, c’est une bonne idée; étant donné votre profil.

    Je le suis aussi (et formateur d’ailleurs!)

  3. Parfait dit :

    Oui je suis en freelance…

Envie de réagir ? Laissez un commentaire !

Abonnez-vous à mon infolettre !

Vous voulez ne rien manquer de mon actualité ?

Avoir des extraits gratuits ?

Savoir avant tout le monde les dates de publication de mes prochains romans ?

Bref, faire partie de ma communauté de fans ?

Entrez votre adresse de courrier électronique ici !

Holler Box
%d blogueurs aiment cette page :